07/05/03 (B196/2) Rétrospective : souvenez-vous, il y a deux ans, le 12 mai 2001, Dini signait dans la précipitation, un accord cadre avec Guelleh, à la veille d’une réunion internationale à Bruxelles où Guelleh allait se rendre pour solliciter des aides supplémentaires : une immense manifestation de colère des opposants unis l’attendait alors devant les portes de la salle de Conférence. Appel à contribution.

A l’époque notre
humouriste avait joué “les devins” et il vous avait proposé
un dessin simple, pour exprimer sa vision de l’avenir de ce contrat et les
motivations possibles des deux signataires. S’était-il trompé
?

SIGNATURE
DES ACCORDS DU 12 MAI 2001 A DJIBOUTI

Dessin
publié le 11 mai 2001 par l’ARDHD

Deux ans après,
à la veille de l’anniversaire de cette signature, qu’y-a-t-il de changé
au royaume de Guelleh ?

Sans vouloir influencer
les lecteurs, nous lançons simplement un appel à toutes les
contributions. Que les lecteurs expriment ce qu’ils ressentent sur les améliorations
ou les déteriorations, qui ont été enregistrées
à la suite de cet accord qualifié par certains “d’historique”.
Le sera-t-il ?

Bien qu’insuffisemment
informés, nous proposons une vison très simplifiée que
les lecteurs ont le loisir de compléter avec leurs propres rélexions
et leurs propres analyses :

du côté
positif :

la fin des combats et surtout la fin des cohortes de morts et de blessés,
pour rien ou pas grand chose.

du côté
négatif :

un renforcement de l’autorité et de la dictature, qui n’a plus le
souci de se préocuper d’une opinion, désormais “laminée”
après les événements et les prises de position des
uns et des autres.