28/05/03 (B199) Avec l’été au Canada, refleurissent les Associations aussi inutiles que sectaires. (L’apprenti écrivain)

Enfin l’été,

Comme vous savez monsieur
Jean-Loup Schaal, il fait très froid au Canada.

D’ailleurs lorsqu’un français
parle de notre pays, il pense aux castors, à la neige, aux igloos et
aux bûcherons. C’est vrai que nous vivons dans des igloos mais ils sont
très sophistiqués. Pendant l’hiver le train-train quotidien
devient pénible. Les habitudes changent, la nuit dure plus longtemps
et les gens préfèrent rester chez eux. Les rencontres aux Tim
hortons (coffee shop) deviennent de plus en rares. Alors, on se tourne vers
le téléphone pour causer toute la nuit"notre sport national".
C’est cheap le téléphone ici par rapport à la France,
ça fonctionne à l’eau.

L’Internet n’est pas mon
point fort mais cela ne m’empêche pas de visiter de temps en temps le
site de ce petit Gaulois qui résiste à notre dictateur. D’où
est-ce qu’il vient ?

On se connaît, la
dernière fois, je lui ai dit ses 4 petites vérités (je
fais allusion des propos racistes du fameux oiseau bleu). Au fait c’est uniquement
pour emmerder ce "fourlabas" qui m’a tenu tête hier soir pendant
le broutage. Ils sont atteints par le mal africain "la maladie du pouvoir".
Ils veulent tous devenir Président comme ce cher Ismail. Au fait, un
des fans d’ IOG m’a dit l’autre jour qu’il n’est pas seulement un Président
mais qu’il est aussi une idole. Les jeunes djiboutiens rêvent tous d’être
comme lui.

Bientôt il y aura
des cours qui seront donnés à Djibouti sur le thème :
”Comment devenir voleur et barbare"

L’hiver pour moi, c’est
4 mois d’enfer. J’attends impatiemment l’été pour m’épanouir
et pour profiter de la chaleur. C’est le temps de sortir et d’emmener la famille
dans les parcs, pratiquer du sport (football, natation…. etc.). Bref
j’aime beaucoup l’été…

Pour certains Canadiens,
c’est complètement différent, l’été c’est la période
du débat et de la masturbation intellectuelle. C’est le moment de pendre
son sac de Kath (Garabo) et de se réunir pour créer une Association,
sans se soucier ni de la famille ni des enfants. On passe la moitié
de la journée à brouter et à se chamailler comme des
gamins. Chaque jour une nouvelle association est crée avec un nom bizarre
comme Sitti, Arrey, "Dargar" , Djibouti central, AFDC ou le dernier
chef d’oeuvre " association des francophones de la corne de l’Afrique
" bla-bla….etc

Foutaises…….

C’est le moment de dire
‘la vérité’ à ces cons d’Issas, d’Afar, de Fourlabas
, de Mamassan et tsssssss…. (quelle importance puisque nous sommes tous
des Djiboutiens) en utilisant votre site comme un tabloïd à l’américaine.
Certains ont la manie de régler leurs différences en public,
c’est typiquement américain. (public c’est en français ou en
anglais? )

Bof, ne t’en fais pas
Jean-Loup, on se comprend entre nous. On parle le même jargon à
Ottawa. Certains aiment se dénoncer en se pointant du doigt comme des
enfants à travers votre site.

Par exemple, je pense
à l’article de l’année dernière.

Celui-ci est le meilleur

ATTENTION!!!!!!
Les agents de IOG sont à Ottawa :
La liste des gens qui travaillent pour IOG
Saïd..
Hassan…etc

J’avoue qu’Ottawa est
bourré de supporteurs du régime, mais de là à
ce qu’il y ait des espions, j’en doute vraiment. Si jamais il y avait des
espions djiboutiens au Canada, le service secret canadien les connaitrait
déjà. Je n’ai pas à m’inquiéter.

Celui qui a écrit
cet article aurait du ajouter son nom à la liste parce qu’il n’est
pas mieux qu’un espion a la solde du dictateur. Il travaille pour le même
régime sans en avoir conscience. Ho! que c’est beau d’être un
con !

Tabarnoche! (faut parler
québécois de temps en temps)

J’ai failli oublier l’article
qui parlait de l’opposition djiboutienne, ça commençait ainsi
:

Au nom de l’opposition
djiboutienne basée à Ottawa nous….
Ou
En tant que représentant du PRD, PND ou de je ne sais quel parti politique
inventé sur place.

Mais, je n’ai jamais entendu parler d’une opposition djiboutienne à
Ottawa, ni de représentants accrédités des partis officiels.

Au Canada (Oups! je veux
dire à Ottawa) nous avons une chose en commun. Chaque individu pense
qu’il a raison et que l’autre a tort, malgré ses idées ou son
degré de scolarisation. Étant égoïste, je ne donne
jamais la parole aux autres pendant les débats car de retour a ma crèche,
ma vielle cruche va me fermer la gueule. Hé bien j’en profite, trés
smart n’est pas?

N’ayant pas des diplômes
universitaires et n’étant pas un génie, je ne me classe pas
dans la catégorie des penseurs comme un inter…(Ce mot me fait
vraiment chier). La preuve, vous n’avez qu’à regarder mes écrits.
Pas besoin d’un dictionnaire pour me comprendre, hein.

Et je n’ai pas à
recopier un texte dans un livre pour paraître plus intelligent. La langue
française n’est pas mienne. Voltaire avait l’art de la manipuler mieux
que moi.
Les diplômés, ils en maquent à Ottawa. Ils n’ont pas besoin
de crier sur tous les toits pour démontrer leur savoir-faire.

Ils sont souvent modestes
et se tiennent à l’écart des autres pourtant facilement repérables
à cause de leurs comportements.

Un bout de papier ne définit
pas l’homme ni son degré d’intelligence, alors Chers Amis tout le monde
au pas !

Un peu de dignité!!!!

Nous sommes tous des petits
Einstein sans arrière pensées (je veux dire à notre façon)

Bon, je crois avoir trop
parlé. Maintenant la parole est à vous, les Ottawiens (j’ai
l’esprit créatif, j’invente des mots, en revanche, je ne m’amuse pas
à créer des Associations fantoches)

I dear you to respond
to this article, guys.

L’apprenti
écrivain