03/06/03 (B200) Lettre de remerciements du MRD de Belgique à toutes celles et à tous ceux qui se sont mobilisés pour soutenir et pour défendre DAF.

 

MOUVEMENT
POUR LE
RENOUVEAU DÉMOCRATIQUE
ET LE DÉVELOPPEMENT
( PARTI D’OPPOSITION À DJIBOUTI)

COMITÉ DU
MRD EN BELGIQUE

Réf/MRDB/ASO/22-03
45 rue de Serbie,
B-1190 Bruxelles
0472 212 210
rousseyl@hotmail.com

Bruxelles,
03 juin 2003

 

A l’attention de tous
les défenseurs des droits de l’Homme


Mesdames, Messieurs,

Comme vous le savez tous
maintenant, Daher Ahmed Farah(DAF), président du MRD à Djibouti
et rédacteur en chef du journal Le Renouveau Djiboutien, vient d’être
remis en liberté provisoire, aujourd’hui mardi 3 juin 2003 à
12H00.

Pour rappel, il fut arbitrairement
incarcéré à la ladre prison de gabode(cellule numéro
13 et ex-WC à la turque pour détenus politiques) et ce, depuis
le 20 avril 2003.

Assurément, ce
sont toujours les mêmes thèmes qui reviennent, en l’occurrence
” diffamations ” ; ” fausses nouvelles ” ; ” atteinte
à tel ou tel autre moral d’une troupe ou d’un groupe”…comme
pour reproduire à l’identique un leitmotiv redondant et arc-bouter
des arguments consubstantiellement vidés. Nonobstant les faux-fuyants
des prestidigitateurs, il est à souligner l’esprit étriqué
d’un régime en chute vertigineuse.

Comme prévu, la
mobilisation était générale et sans relâche, tant
à Djibouti que sous tous les autres cieux. C’est pour ainsi dire que
le tapage international a donné ses fruits.

N’est-ce pas, “The
investment was worth it “?

Le Président Ismaël
Omar Guelleh, s’est vu graduellement coincer ” au pied du mur “,
c’est la raison pour laquelle son équation temporelle ne s’est pas
résolue cette fois ci, en ce sens, qu’il n’a pas pu faire louvoyer
tous ceux qui ont fait pression sur son gouvernement. C’est ainsi qu’il a
ordonné son immédiate remise en liberté provisoire.

” Time is gold
lui ont-ils certainement fait savoir !!!

Aussi, profitons-nous
de ce temps de répit, pour adresser nos vifs remerciements à
tous les défenseurs des droits de l’Homme pour leur incontestable soutien
en faveur de la libération de DAF.

Enfin, il n’est pas inutile de rappeler à tous ceux qui boivent de
la soupe du roi, que DAF, l’habitué récalcitrant de gabode,
ne se pliera sans doute jamais aux intimidations agressives d’IOG, loin s’en
faut. C’est un véritable VTT politique à qui, on peut tout lui
confisquer sauf, son courage et sa détermination.


Comité du MRD
Section Belgique.