20/06/03 (B202) Le soleil implacable de Tadjourah a-t-il frappé Guelleh ?

Dans l’ADI, nous
découvrons avec délices, des extraits du discours de Guelleh, qui
inaugurait le nouveau site du RPP de Tadjourah. Quelques morceaux de phrases parmi
les autres ont retenu notre attention ….. (*)

_____________
Extrait de l’ADI

«
En nous accueillant à Tadjourah, sous ce soleil implacable, vous
nous démontrez encore une fois, a t-il dit, votre sens légendaire
de l’hospitalité
».

«
Le nouveau siége de l’annexe que nous inaugurons aujourd’hui,
a t-il poursuivi, vous l’avez construit vous-même, pour votre Parti,
pour votre Fédération, pour les populations de cette région,
pour le progrès de notre Nation et le renforcement de l’unité
nationale
».

«
Notre formation politique, qui est la doyenne des Partis politiques,
est connue pour avoir été durant ces 25 dernières années
le socle de la cohésion de notre peuple » a enchaîné
le président de la République
.

Le
chef de l’Etat a souligné en d’autres termes que le «
RPP a toujours été et continuera d’être à l’avant-garde
de tous les idéaux de progrès et de développement

».

______________________
Note de l’ARDHD

Pourquoi
le RPP est-il le doyen des partis politiques ?

Pouvez-vous répondre
à cette question ?

Bien
sur que OUI ! Quel est le Djiboutien qui ne pourrait pas répondre ?

Parce
que le RPP, parti unique au service du Président, de son régime
et du système dictatorial et sanguinaire, était le seul à
être autorisé !!! C’est facile d’être le doyen, quand les autres
n’étaient pas autorisés.

Avant
de prononcer cette Lapalissade, Guelleh avait du être la victime d’un coup
de ce soleil implacable, pour reprendre ses propres mots …

“Quant
à être à l’avant-garde du progrés et du développement”
,
on se marre franchement ! Plus rétrograde, plus conservateur, plus attaché
aux méthodes anciennes de corruption,de vol, de racket, de trafic d’influences,
etc…, on n’a jamais fait mieux que le RPP.

Mais
c’est toujours les effets du soleil implacable qui ont conduit Guelleh à
affirmer des contre-vérités : ça doit lui donner une impression
de bonne conscience.

(*)
Un grand merci l’ADI qui a souvent le talent pour choisir et pour sélectionner
les plus mauvaises photos de Guelleh (Elle a même cessé de les publier)
et les pires phrases de son Président. L’ADI cire les pompes de Guelle
(ce n’est un secret pour personne) mais elle le fait tellement mal, que les pompes
ne brillent jamais : elles ternissent même.

Continuez
les gars de l’ADI : grâce à votre action, nous sommes assurés
de disposer pendant longtemps encore de la matière nécessaire pour
faire rire !

Le ridicule ne tue pas : la preuve : Guelleh s’acharne à confier sa communication à l’ADI !