03/02/04 (B232) Radio-trottoir : le propre frère de M Alhoumekani aurait été détenu au secret pendant plus de 36 heures par la SDS à Djibouti.

Selon des rumeurs qui
nous sont parvenues, Zaki Mohamed Soultan, un respectable agent de la SDS
à Djibouti se serait vanté du fait que la SDS aurait écroué le
frère de Mohamed Saleh Alhoumekani et qu’elle l’aurait incarcéré
durant plus de 36 heures dans une cellule lamentable.

_________________________
Aussitôt alertée sur cette information, l’équipe a contacté
M. Alhoumekani à Bruxelles pour lui demander de confirmer cette arrestation
et s’il en connaissait les raisons.

Ce dernier a répondu
par une fin de non-recevoir. Il a affirmé “ne plus avoir de
contact avec sa famille à Djibouti et ne pas être pas au courant
de ces faits et qu’il était donc incapable d’apporter ni une confirmation
ni un démenti.”

Il a ajouté qu’
“il allait tenter d’avoir des informations par des relations et que
si tel était le cas, il prendrait toutes les mesures nécessaires
pour alerter l’opinion européenne et internationale sur un danger ou
un chantage qui pourrait viser potentiellement sa famille à Djibouti.”

Selon des informations
reçues ultérieurement, il semblerait possible qu’une procédure,
en ce sens, ait été déjà initiée.
_________________________
Pour quelles raisons, aurait-on intérêt à arrêter
un membre de la famille de M. Alhoumekani, dans la mesure où ce fait
serait confirmé ?

1) Pour exercer un chantage sur l’un des témoins importants dans l’affaire
Borrel, qui semble toujours peser lourdement sur les épaules d’IOG
?
2) Pour tenter de faire pression sur le GED, qui, selon certains témoins,
dérangerait énormément non seulement l’homme fort de
la dictature, mais aussi son épouse qui est souvent soupçonnée
dans plusieurs dossiers et en particulier dans la conduite de Daallo et dans
des trafics répréhensibles ?
3) Par ailleurs, pourrait-il y avoir eu une tentative de rapprochement pour
clarifier l’attitude des uns et des autres dans l’affaire Borrel après
l’échec de la mission du Procureur Djamma et surtout après le
reportage récent de TF1 ?

Ce sont beaucoup de questions
qui se posent, mais nous essayerons d’obtenir une interview plus compléte de
M. Alhoumekani afin d’avoir des réponses sur plusieurs sujets : son
action au sein du GED, l’affaire Borrel, son action en justice pour tentative
de subornation de témoins, sa vision de l’avenir politique, etc..
.