10/03/04 (B237) LETTRE OUVERTE AU MINISTRE DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS (Des postiers en colère)

Djibouti, le 07 Mars 2004

LETTRE OUVERTE AU MINISTRE
DES POSTES ET TELECOMMUNICATIONS

Comme le Syndicat de la
Poste l’avait prédit dans un article publié sur le site de l’ARDHD,
M. le Ministre Rifki (qui en a profité pour malmener les membres du
Syndicat) essaie de placer son protégé Hillyeh Hassan Guirreh
en le nommant Directeur Général de la Poste par intérim.

La question que nous,
Postiers, nous posons, est la suivante : M. Rifki veut-il réellement
redresser la situation de la Poste djiboutienne ?

Si oui, pourquoi, s’entête-t-il
à vouloir confier la Direction de la Poste à quelqu’un
que l’on n’a jamais vu à son bureau. En 7 ans, il n’y a été
présent physiquement que durant 5 à 6 mois au maximum.

De plus, il ne connaît
rien à la Poste et de surcroît, certains le présentent
comme un être dépressif ?

Après de multiples
réflexions, nous avons compris que M. Rifki pilote directement ce manège.
En plaçant son « pion » pense-t-il mettre la main sur la
Poste ?

D’ailleurs, une caisse
noire a été ouverte à la Poste. Elle est gérée
par l’ancienne Secrétaire du Ministre, qui agit sur ses recommandations
(cf. les différents PV des fameuses réunions de “soi-disant”
travail qui se tiennent tous les mercredis au Ministère). Cette femme
occupe une place stratégique dans la nouvelle équipe dirigeante
(Ismael, Mahamoud, Houssein) de M. Hillyeh.

Pire encore, il nous arrive
de constater, ces derniers temps, que des factures bizarres comme l’achat
par M. Hillyeh d’une paire de lunettes à 400 000 fdj passent ainsi
“aux frais de la princesse”.

Et bientôt la construction
d’un soi-disant centre de tri, estimé à plus de 50 Millions
FDJ va être attribuée à une société qui
fait partie du cercle des amis proches de M. Hillyeh et de M. Rifki. Vont-ils
pouvoir se partager ce Pactole ?

Mais, au fait où
en est le programme de restriction des dépenses ?

Autres choses, M. Hillyeh
procède au nettoyage systèmatique de toutes les personnes qui
pourraient le gêner. C’est ainsi que des employés modèles
comme M. Daoud Ali Guirreh, Receveur de la recette principale, Mr Mohamed
Osman Kaib, chef de service IFS ont été écartés
au profit de personne qui font partie du Cercle très fermé de
M. Le Ministre. Ce dernier pourra agir désormais sans aucun contrôle
sur les dépenses.

En laissant à la
tête de la Poste M. Hillyeh, nous considérons qu’on nous insulte
et que cela jette le discrédit sur notre institution et sur tous ses
employés et collaborateurs dévoués.

Pour terminer, nous vous
demandons M. le Ministre de conserver votre objectivité en annulant
les conséquences de ce système de favoritisme. Trouvez quelqu’un
de plus responsable, plus posé, qui connaît bien le métier
de la Poste.

Vive la Poste