19/05/04 (B247) Radio-Trottoir : il n’y a pas de petits profits (électoraux !) pour Guelleh. (Lecteur)

La carotte et le baton

A quelques mois des élections
présidentielles, IOG a bien refléchi (!). Il envoie son lèche
botte en chef, le fameux Yacin, l’argentier de la honte, pour qu’il fasse
arrêter tous les vehicules ayant la conduite à gauche (de type
britannique).

La gendarmerie et la Police
(façon Sarkosi) ont arrêté, en une semaine, plus de 250
taxis “mark II”.

La motivation de fond
n’est pas de mettre de l’ordre dans cette situation (illégale) où
des voitures interdites circulent en toute impunité, ce qui est effectivement
répréhensible, mais de susciter des tensions parmi les taximans,
afin de pourrir la situation.

IOG n’est pas à
cours d’idées ! Il a prévu la suite :

La suite : dans deux ou
trois mois, après avoir confisqué les véhicules non autorisés,
IOG décidera un beau matin que les taximans sont autorisés à
récupérer et à utiliser leurs voitures au motif, par
exemple, que l’Etat avait failli à son devoir en ne faisant pas appliquer
la loi et en fermant les yeux pendant plus de cinq ans sur la circulation
des véhicules de ce type.

Aussitôt les taximans
devront prouver leur extrême reconnaissance à IOG. La boucle
sera bouclée.

L’argentier avait recu
les représentants des taximans et il a repondu, contre toute attente,
que la douane avait taxé l’importation avant, mais que maintenant il
leur demande de se mettre en règle avec la Loi.

Le riducule n’a jamais
tué un Zozo comme lui. Les taximans lui ont repondu : “C’est comme
ca que tu es le Ministre des Finances de Djibouti depuis plus de six ans ?
Honte à toi – Que DIEU bénisse Djibouti.”