19/06/04 (B252) La télé réalité façon IOG ou le zapping impossible. (Humour / Lecteur)

Pastiche de la TV française
à la mode RTD, pour la plus grande gloire – irrécupérable – d’IOG.

Que l’on ne nous dise
pas que ça que tout ira mieux avec l’I.O.G nouveau et surtout que l’on
n’essaye pas de nous le faire croire. Nous ne sommes pas les “enfants
(aveugles) de la RTD”.

Les “maillons faibles”
de cette chaîne sont bien connus. Si elle a besoin de nous rabâcher
à longueur de journée, les soi-disant mérites d’IOG,
c’est bien parce qu’il y a une carence à ce niveau. Sinon personne
n’aurait besoin de nous faire la méthode Couée.

Un jour, un officier
britannique dit à peu près ceci au Grand Corsaire Surcouf, alors
en captivité sur un ponton : ” Vraiment les Français, vous
êtes d’une bassesse inouïe, vous vous battez pour de l’argent alors
que nous, les Anglais, nous nous battons pour la Gloire. Surcouf lui répondit
aussi sec ” Oh vous savez, chacun se bat pour ce qui lui manque …
“.

Guelleh s’agite fébrilement
et il tente l’impossible pour sauver son image de marque … irrécupérable.
Quant à son honneur, il y a bien longtemps qu’il en oublié jusqu’à
l’existence. L’a-t-il jamais connu ?.

Sait-il même que
nous demandons de faire la ”révolution” dans la direction et l’organisation
de la chaîne de commandement pour qu’elle réponde enfin aux aspirations
du peuple et qu’elle regagne de la crédibilité ?

L’heure de vérité,
c’est pour 2005. Notre prince a perdu de vue nos atouts, la force de notre
pays, au profit de son pognon. L’opposition a des racines solides et des ailes
nouvelles, qui sont comme nulle part ailleurs, totalement ignorées
sur la petite lucarne et réduites à “une histoire sans
parole”.

Télécommande
en main les guignols de ministres sont chargés de prélever la
redevance sur toutes les aides internationales, sans aucune connaissance audiovisuelle.

Leurs paraboles, qui sont
destinées uniquement à aspirer le pognon, qui sera aussitôt
placé en zone interdite, ne réceptionnent pas le Canal+ du peuple
en faveur d’une véritable politique économique et sociale ajustée
sur la fréquence du Citoyen djiboutien.

Quand l’image I.O.G est
subliminale, elle ne peut prétendre être notre TV réalité
et nous satisfaire avec des images en noir et blanc. Même si on ne peut
pas plaire à tout le monde, il y a un minimum d’audience à obtenir
et nous ne nous contenterons pas de jouer le rôle de figurants.

Les Djiboutiens on le
droit de savoir. Ni idiots, ni candides, nous pouvons dire lorsque les antennes
de RTD sont à l’unisson : elles émettent ces fameux programmes
d’intox, ” cent minutes pour convaincre “. Impossible de zapper
car le prince impose que ses propres messages publicitaires soient diffusés
en boucle aux heures de grande écoute.

L’audit IOG mate et mesure
combien ça rapporte aujourd’hui, ” Qui veut détourner des
millions ” c’est en quelque sorte son émission favorite.

Mais la ” question
pour un champion “, c’est avant tout de dire ” le juste prix “.
Le montant du chèque ” en chiffres et en lettres ” doit aller
de pair avec la haute vénalité du Chef. Ce n’est qu’à
ce moment qu’il déclare que le ” compte est bon “.

STOP. Nous disons à
ce gouvernement de voleurs : attention à la dernière marche
car la chute peut être fatale. Nous ne croyons pas à la pérennité
sans limite de la ” roue de la fortune “. Nul homme, serait-il magicien, ne pourrait continuer
à faire tourner (sans qu’elle ne s’arrête jamais sur une case
gagnante) la roue des promesses et tenir ce rythme jusqu’aux prochaines élections
présidentielles.

” Les cinq dernières
minutes ” ou “Tournez manège”. Notre pays n’est pas
un casino (sauf peut-être au sens italien du terme) et dès que
l’on entendra l’annonce symbolique du croupier ” rien ne va plus “,
on bottera les fesses I.O.G et on l’enverra valser hors de Djibouti où
il pourra toujours essayer de se faire engager dans la pièce extraite
du Conte d’Andersen ” Le roi est nu “.