12/08/04 (B259) Ne les confondez pas ! (Précisions d’un lecteur). Ces deux hommes ne sont pas des saints !!!!

a) L’un, Idriss Djama Guirreh
est considéré par de nombreuses personnes, comme le Commandant
” malhonnête ” de la Police nationale : il serait actuellement
soupçonné de “la vente comme des petits pains” des
Passeports nationaux à des étrangers …

D’origine Issa Fourlaba
Doulaad, il est un proche du Directeur général de la Police
nationale et de l’actuel Ministre de l’Intérieur.

b) L’autre Idriss Djama
est le numero 3 de la SDS, la Police politique du Dictateur Guelleh, probablement
le Responsable du Service ” homo ” et le grand spécialiste
des coups dit ” tordus “.
D’origine Issa Mamassan, proche d’Hassan Saïd Khaireh, le sulfureux Chef
des Services spéciaux djiboutiens et de Yacin Elmi Bouh alias Warabeh
Korayeh, Ministre des Finances.
On le dit, infiltré dans le milieu artistique ! Actuellement, le tortionnaire
Idriss se ferait passer pour un metteur en scène. Il animerait un mabraze
(salon de khat) situé au quartier 6. Une façon de récolter
un maximum de renseignements pour le compte de Guelleh ?

Sa demande d’asile aurait
pour objectif de venir en aide à son collègue Ourouba considéré,
actuellement, comme incompétent par les services spéciaux.

Les Djiboutiens de Bruxelles
doivent dénoncer ce tortionnaire aux Autorités belges, car il
est capable de constituer des réseaux de malfaiteurs en vue de troubler
l’ordre public, voire la sécurité intérieure du Royaume
de Belgique.

Un petit conseil personnel
aux Djiboutiens de Bruxelles “suivez, pas à pas, l’évolution
de son dossier”. Depuis Djibouti, nous ne manquerons pas de vous communiquer
les numéros de notre Président- policier Ismail Omar Guelleh.