03/09/04 (B261) Interview surréaliste de son Altesse Excellentissime et autoproclamée le président ISMAIL OMAR GUELLEH. Extrait de La Ration.dj (Humour).

 

Avec la rentrée,
le Festival coutumier des projets de film de Djibouti ouvre ses portes cette
semaine. De nombreux projets à l’affiche qui devraient rapporter très
gros !

On
parle déjà du tournage ” Des chevaliers du ciel “,
du projet ” 007 contre IOG ” et d’un autre projet surprise ….
____________________________________________
Extrait de La Ration.dj

Adil
Ahmed alias Carpette usée – Rédacteur en chef du journal La
Ration (quotidienne) – a obtenu, en exclusivité, une interview de
son Altesse Excellentissime le Président de la République
de Djibouti – S.E. Ismaïl Omar Guelleh.

Au
cours de l’interview qu’à bien voulu lui accorder IOG ” Son
Immense et Ostentatoire Grandeur “, Adil Ahmed alias Carpette usée
a abordé, sans aucune concession ni flagornerie excessive, tous les
sujets importants de l’actualité.

Adil
Ahmed alias Carpette usée :
Votre Excellentissime, notre grand
Maître, la lumière de notre pays, le rayonnement de notre avenir,
le moteur de notre économie, le garant de nos libertés, le
protecteur de la Démocratie, la conscience de notre Justice ……
je vous remercie de bien vouloir accueillir ma modeste personne en votre
modeste demeure, le Palais d’Haramous, phare de l’architecture traditionnelle
et exemple sans égal de la culture de notre pays …..

Ismaïl
Omar Guelleh :
Bonjour Petite Carpette usée, toujours sur la brèche
! Appelle-moi simplement ” Votre Sérénissime ” …
c’est plus sympa et moins protocolaire. Excuse-moi trente secondes, je cherche
mes lunettes pour pouvoir lire les réponses que Kadra m’a préparées.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
Djibouti notre République enviée par le monde entier pour
vos réussites spectaculaires et exemplaires, est au cœur du
tournage d’un grand film français intitulé ” Les Chevaliers
du ciel “, qui devrait débuter au cours du mois de novembre
de cette année. Notre pays, qui est le quartier général
de la lutte antiterroriste régionale, verra ainsi sa position internationale
confortée par le grand écran. ….


Ismaïl
Omar Guelleh :

Effectivement, nous
pensons qu’à cette occasion, notre régime démocratique
envié, juste et entièrement dévoué au bien de
notre Clan, sera propulsé à la première place sur la
scène internationale. Je dois rappeler à tous nos sujets,
que c’est une manne providentielle de 20 millions € de budget global
qui va déferler, telle une lame de fond salvatrice, sur le pays.
Nous allons pouvoir conforter …


Adil
Ahmed alias carpette usée :

Oui je comprend bien !
conforter le renom de Djibouti grâce au grand écran ?…

Ismaïl
Omar Guelleh :
Comme toujours, Petite Carpette usée, tu n’a encore rien
compris. Non, il s’agit de renforcer notre force de repli, en créditant
nos comptes bancaires à l’étranger. Cet argent va venir de
France. Souviens-toi de l’adage (Rendre à Guelleh, ce qui est à
Chirac …). Il doit donc rentrer en France … mais sur nos comptes.
Les Français nous en serons extrêmement reconnaissants. C’est
le principe simple des outres communicantes.

Ce
sera aussi pour nous tous, l’opportunité de créer des activités
créatrices d’emploi…

Adil
Ahmed alias carpette usée :

En matière d’emploi,
Votre Sérénissime peut elle subséquemment nous en préciser
l’incidence ?.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Présentement, ma chère et si tendre épouse
Kadra a proposé non seulement ses services personnels, mais aussi
la mise à disposition des avions de la Compagnie aérienne
DAALLO SARL qu’elle exploite en partenariat actif avec ses quémandeurs
permanents de frères. (Entre nous et OFF-RECORD) ceux-là,
ils ont bien de la chance de m’avoir car je ne peux rien refuser à
leur sœur.
Sans elle ni ses conseils quotidiens, pertinents et
avisés, jamais je n’aurais acquis cette stature internationale incontestée.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
ce serait donc une nouvelle et excellente initiative de sa très imposante
et populaire Majesté Kadra Haïd dont nous apprécions
tous et toutes les extraordinaires compétences dans tous les domaines
et en particulier, en matière d’aéronautique. Ce serait injuste
d’ailleurs, si on n’évoquait pas aussi ses merveilleuses qualités
de cœur, sa générosité infinie et son humilité
sans égal …y compris au sein du clan des Gouled qui lui voue
une véritable dévotion …et qui lui reconnaît tant
de hautes qualités – entre autres – dans l’art de préparer
des potions magiques exclusives, dont elle garde le secret, mais qui guérissent
définitivement de tous les maux auxquels on est sujet sur cette terre.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Oui, mais le problème c’est que le scénario
du film devra être légèrement modifié : comme
vos lecteurs le savent bien, on ne peut pas faire passer facilement un Boeing
usagé et raffistolé, pour un jet de combat. Même si
on le repeint avec les couleurs camouflées de l’armée …
même si l’on change le train d’atterrissage … même si on
ajoute des armes et des munitions réelles …

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Ajouter des armes ! Des
vraies ! En état de fonctionnement et des munitions ? Comme c’est
excitant ! Mais comment les approvisonner ?

Ismaïl
Omar Guelleh :

Oh ce n’est pas un
problème. Notre commerce traditionnel, d’ordinaire si florissant,
connaît un ralentissement inquiétant depuis quelques semaines.
Nos stocks augmentent car les Somaliens, en particulier, commandent moins
depuis quelques semaines. Il sera donc facile de prélever sur nos
stocks dormants, les armes et les munitions nécessaires à
l’équipement du Boeing de Daallo. En confidence, (OFF-RECORD),
ce ne sera pas la première fois que ce Boeing transportera des armes
et leurs munitions … Mais ne le répéte à personne
! Surtout pas à l’opinion publique, car ce commerce ne peut pas être
publié au grand jour.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
mes lecteurs comprennent parfaitement toutes les difficultés auxquels
votre famille et vous-même êtes confrontés pour mener
ce grand projet à son terme. Cela aura certainement une incidence
sur la ponctualité des vols, mais le Peuple, conscient de l’enjeu
international de premier ordre, continuera à accepter les retards
et à patienter paisiblement, quitte à remettre son voyage
de quelques semaines.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Oui vous avez raison prendre l’avion avec DAALLO SARL,
c’est une véritable aventure pour les passagers. Ils ne savent ni quand
ils partent, ni quand ils arrivent et parfois la destination peut être modifiée.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Votre Sérénissime,
on est quelque peu surpris que les hautes autorités de notre pays
n’utilisent jamais les services de DAALLO SARL, pourquoi ?

Ismaïl
Omar Guelleh
:
Effectivement,
nous préférons laisser les places à bas prix aux passagers
issus du Peuple de notre pays qui ont peu de moyens et qui doivent aussi pouvoir se divertir. Pour une somme
modique, on se fait des frayeurs incomparables avec DAALLO SARL. A elle seule
DAALLO est un véritable parc d’attractions qui n’a rien à
envier à Disneyland. Je dirais même et je suis fier pour mon épouse et sa famille d’annoncer que c’est la seule attraction
aérienne de la région qui a obtenu le label officiel et tant convoité
d’HAÏDLAND.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Par
ailleurs, le bruit courre que vous souhaiteriez propulser la production
cinématographique de notre pays au premier plan international. Il
se murmure que vous avez décidé de frapper un grand coup !.

Ismaïl
Omar Guelleh :
Oui tu as raison et je vais t’offrir gratuitement
un scoop (Une fois n’est pas coutume, les suivants seront payants : mon
Chef de Cabinet te donnera les coordonnées du compte pour effectuer un virement préalable – 70 % minimum des bénéfices, c’est mon tarif).

Examinons
ensemble le contexte : cela fait plus de 27 années que nous faisons
du cinéma en permanence à Djibouti. Nous avons une expérience
inégalée, des acteurs – excellents au demeurant, spontanés car peu ou pas cultivés (nous avons toujours refusé les diplômés au Gouvernement), mais capables
de jouer tous les rôles de composition : financiers, juridiques, policiers,
politiques, militaires … – seulement, il nous manquait un (le ?) grand réalisateur,
qui soit reconnu à la fois par toute l’industrie mondiale du cinéma
(Hollywood, Rome, Saint Maur, Nice, Hambourg, ..) mais aussi par la Justice française et la Cour pénale internationale.

Un
seul pouvait prétendre à cette fonction en justifiant simultanément les deux
pré-requis que je viens de te citer.

En
toute modestie : en dehors de moi, personne n’a la capacité, le talent,
l’expérience, la réputation ni le passé nécessaires.

Pour
le seul bien de mon pays, j’ai décidé de me sacrifier et de m’investir corps
et âme. Le titre du premier film – que je produirai – est déjà
trouvé.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
vous aiguisez notre curiosité au plus haut point. Ce film sera t-il
tourné en Technicolor ?.

Ismaïl
Omar Guelleh :


Voici le projet d’affiche.

avec Ismaïl
Omar Guelleh, Hassan Saïd, le procureur Djama
et l’éternel Abdourahman Mohamed Boreh ,

Non,
il sera tourné exclusivement en couleurs locales. Nous avons privilégié
un procédé en demi-teinte, qui permettra une vision à
angles multiples. Pour y parvenir nous allons jouer habilement entre le flou
et le manque de transparence : il sera tourné intégralement
sur notre future Zone Franche de Doraleh. Ce sera une superproduction internationalement
reconnue. Le titre du film sera ” Les 4 chameliers de l’Apocalypse “…

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
Oh merveille ! Oh grandeur ! Que ce choix est habile ! C’est l’initiative clef
du millénaire ! Pourriez-vous, dans votre ineffable bonté,
confier à nos lecteurs les grandes lignes de votre scénario
?

Ismaïl
Omar Guelleh :

Tu sais bien qu’à
mon niveau suprème de responsabilité, on ne peut pas tout dire au public,
sinon, nous risquerions de réduire la motivation primaire des masses
laborieuses qui nous enrichissent grâce à leur travail, leur patience infinie, leur capacité à tout accepter et à leur dévouement illimités.

L’essentiel,
lorsque l’on écrit un tel scénario et que l’on est placé
face à un public attentif à vos moindres faits et gestes,
face à un public conquis à vos visions et à vos décisions
par la force et par la terreur, face à un public avide de liberté
et de justice, c’est de parler simple et vrai. La langue de fer dans la
gueule de bois, comme disent les Français !

Ce
que je puis en dire, c’est que notre film va indéniablement avoir
des répercussions fantastiques et immédiates sur l’emploi.
J’ose même affirmer que grâce à cela, le plein emploi
devient une réalité à Djibouti. Fini le chômage
qui touche encore quelques jeunes de familles défavorisées
et non encore affiliées au RPP, mais plus pour bien longtemps.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
je suis subjugué par cette annonce magnifique. Le tournage démarre
quand ?

Ismaïl
Omar Guelleh :
Là encore, j’ai préparé une surprise
pour tes lecteurs. Nous n’avions rien dit, mais le projet a commencé
depuis quelques années et il devrait encore se poursuivre jusqu’à
son épilogue dans quelques années.


Adil
Ahmed alias carpette usée :

Votre Sérénissime,
quand pourra parler de plein emploi à Djibouti ?

Ismaïl
Omar Guelleh :

Tu n’ignores pas qu’un
tel scenario ne se réalise pas en quelques mois et que par ailleurs
et compte tenu de nos récentes et excellentes relations de partenariats
bilatéraux avec certains pays d’Asie et du Golfe, je souhaite que
cette superproduction ait une véritable dimension internationale.

Pour
me renforcer dans mon rôle à vie, il faut que j’impressionne
le FMI, la Banque mondiale, l’UE, la BID et les Américains.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Votre Sérénissime,
allez-vous faire appel à des figurants en provenance de pays d’Asie
qui vont avoir le privilège de figurer dans ce film, au coude à
coude avec nos ressortissants ?

Ismaïl
Omar :
Oui effectivement, mais je réserve
la part du lion aux Djiboutiens et aux Djiboutiennes en les assurant que
le plein emploi est prévu dèbut 2044, d’après les conclusions,
sans appel, de nos meilleurs experts djiboutiens en économie.

Si
les choses se déroulent comme nous le pensons et il n’y a pas de
raison de penser le contraire, puisque j’ai le plein soutien de nos généraux,
de nos forces armées et de la SDS avec son Chef incontesté.
Et même au contraire, ce plein emploi pourrait arriver plus vite. Je suis
convaincu que l’on pourrait gagner un trimestre, voire même un semestre,
dans l’hypothèse la plus favorable.

Adil
Ahmed alias carpette usée :
Votre Sérénissime,
c’est merveilleux. C’est fantastique ! Ainsi les enfants d’aujourd’hui pourront
garantir à leurs arrières-petits-enfants, qu’ils ne connaîtront jamais
ni le chômage, ni la galère, ni l’émigration !

Ismaïl
Omar :
Mais oui, le plein emploi pourrait être même être achevé
fin 2043, avec l’aide d’Allah le Miséricordieux !.

Adil
Ahmed alias carpette usée :

Je prie pour la réalisation de ce formidable défi que seul un homme de votre trempe pouvait engager. Merci Votre Sérénissime,
tous les Djiboutiens et toutes les Djiboutiennes sans aucune exception vont
continuer à chanter éternellement et sans modération,
vos louanges et à prier pour votre Salut. Longue vie à Pau…,
pardon, à notre Reine et à son époux, le Prince étranger,
souverain et absolu de nos terres.

Humour
: texte préparé en complicité
sur une idée
originale de Bouh Warsama.