23/09/04 (B264) Quelques critiques s’élèvent au sujet de la soirée qui se déroulera le 2 octobre à Londres, en soutien à Aballah Leh.

Nous avons reçu
deux contributions de lecteurs qui expriment leurs critiques aux organisateurs
de la soirée. Leurs messages sont assez forts, car ils estiment que le moment était mal choisi. Nous en reprenons
ci-dessous, l’essentiel. Pour respecter les opinions de chacun et informer les lecteurs, nous avons demandé au contact français (H.D.)
qui nous avait transmis l’information de s’exprimer. A l’issue de cette publication,
nous mettrons un terme définitif à la polémique.

_________________________________
Lecteur 1

Ayant découvert
qu’une soirée était organisée en soutien à Abdllah
Leh à Londres, le 2 octobre 2004 par la soit-disant Diaspora Afar de
Grand-Bretagne, je tiens à exprimer mon indignation.

En période de deuil,
le fait qu’Abdallah descende sur l’estrade, est une sorte de honte qui touchent
les organisateurs de cette soirée. Ont-ils même quelques notions
de la façon dont les Afar repectent le deuil dans leur tradition ?

En septembre nous avons
perdu deux de nos leaders : Ahmed Dni et Chehem Daoud. Que Dieu les accueille
dans son paradis. Amin.

Tous les afars de Grand
-Bretagne ne se reconnaissent pas dans les organisateurs de la soirée.

Qui suis-je ? Un ami des
jeunes Afars. Et je sais qu’ils sont trés attachés à
leur tradition culturelle….

Abdallah Leh et Père
Robert sont des chanteurs célèbre parmi les afar et ils ont
une grande notoriété au sein de la communauté Djiboutienne.

Aujourd`hui des gens font
une erreur, dont les conséquences seront de nuire à l’image
des chanteurs.

Abdallah Leh est un homme
trés respectueux de la tradition Afar….
Père Robert a lutté en tant qu’artiste et il allait sur le terrain
avec des chansons qui avaient un sens tres lumineux ….

… Père Robert
et Abdallah Leh, ne compromettez pas votre grande réputation et votre
passé de combattants Afar contre la Dictature !

Vous étiez sur
le chemin pour recevoir la médaille de l`honneur, pour votre pariotisme
et sans oublier la voix d’or que vous avez.

Je termine ma lettre en disant vous étiez des hommes chers au coeur
de toute la Communauté Afra et que vous représentez un symbole
fort.

Je vous souhaite la réussite
dans toute votre vie. Inchallah.

_____________________________________ Lecteur 2

J’adresse toutes mes condoléances
aux familles des défunts : MM. Chehem Daoud et Ahmed Dini, ainsi qu’au
peuple Afar qui a perdu deux lumières qui brillaient à Djibouti.

Nous sommes en deuil.
Comment certains ont-ils imaginé de pouvoir faire la fête au
cours d’une soirée dansante en soutien à Abdallah Leh à
Londres ?

dommage, dommage….!

Nous savons qu’AFAR ASSOCIATION IN LONDON ne participent pas à cette
organisation mais qu’elle n a rien pu faire pour éviter la honte et
repousser l’évenement…

Ceux qui participeront à cette soirée acquéreront une
image de honte et de déloyauté…

Réveillez-vous
et restez fidéles aux traditions. Refusez la domination que le Serpent
éthiopien, très venimeux, voudrait vous imposer.

F.S
Paris

__________________________________Réponse
du contact français : HD

Fideles à
leurs mauvaises habitudes, entremélées trop souvent de mauvaise
foi, quelques uns parmi mes compatriotes ont et auront toujours des choses
à dire quand les plus entreprenants d’entre nous (comme ceux de Londres,de
Bruxelles et autres… ) prennent des initiatives d’intérêt général.

La soirée
de Londres était prévue de longue date pour venir en aide à
l’artiste malade, que nous sommes unanimes à apprécier. La zizanie
et les tentatives de ” coups bas ” ne manquent jamais à l’appel.

Un certain
quarteron de personnes ( je sais qui.. ), aimeraient s’attribuer par tous
les moyens, le parrainage de l’initiative pour satisfaire des objectifs propagandistes
et sentimentalistes par défaut.

Il ne sert
à rien de vouloir leur répondre.

Notre pays
et notre peuple sont endeuillés par les disparitions de deux des grandes
figures de la nation. Comme le veut la tradition Afar, nous avons témoigné,
avant même de faire l’annonce de la soirée, notre solidarité
et notre sympathie envers les familles des défunts et salué
la Mémoires de nos héros disparus.

Je rappelle
que dans la tradition, on dit “de toutes les cérémonies,
seul le deuil demeure imprévisible… ”

L’évènement
de Londres était organisé depuis plusieurs mois, je le répète.
Difficile à repousser dans le temps et le soutien qu’il apportera à
Abadallah Leh mérite aussi la plus grande attention.

Tout ce qui
était possible a été fait, y compris le retard d’une
semaine de l’annonce de la soirée dans les média : ARDHD et
autres.

Je mets un
terme à la polémique stérile, car il n’y a rien d’autres
à ajouter.

HD