26/09/04 (B265) Radio-Trottoir : les affaires judiciaires ont suscité une sorte de mouvement brownien dans les hautes sphères du pouvoir Guelléen. Quelles seront les conséquences ?

L’annonce par Le Monde
de la convocation de deux membres de “la chère famille judiciaire”
qui avait signé autrefois l’appel en faveur de Guelleh, suscite bien
des interrogations. Faut-il que ce soit grave pour que le Procureur Général
et l’un des Avocats les plus en vue, soient convoqués par la Justice
française ? D’autre noms circulent, que les gens, bien informés
citent dans les Mabrazes. Parmi eux, on dit qu’Hassan Saïd, un certain
Docteur et même des Généraux pourraient faire partie des
prochains invités de la Juge Belin. A ce sujet, certains affirment
que ce serait le Général Fathi, d’autres le Général
Zakaria et les derniers que ce seront les deux, mais plus tard.

Bref personne n’est sur
de rien.

Mais on a bien constaté
que Me Martinet avait pris l’avion ce dimanche soir pour Paris et qu’il avait
l’air très préoccupé. En revanche aucune nouvelle de
Djama Souleiman. Certains disaient qu’il partirait ce soir lui aussi, mais
il n’a pas encore été vu à l’aéroport. Se présentera-t-il
le 30 septembre au Palais de Justice de Versailles. Personne ne peut le dire.
Lui qui se vantait, il y a peu de temps, d’être intouchable à
son poste de Procureur et même s’il on croit certaines rumeurs, d’avoir
promis de faire la fête à la petite Juge française (on
ignore à quelle sorte de fête, il pensait).

Tout cela engendre un
émoi considérable dans les hautes sphères. On téléphone
beaucoup et on se réunit pour définir la stratégie d’action.
En réalité, il semble bien qu’il n’y ait plus de stratégie
concerté au sein des tenants du pouvoir. Dans l’affolement, chacun
essaye de se protéger individuellement et au mieux, en diminuant ses
responsabilités au profit des autres. Belle mentalité !

Le plus serein (pour le
moment, car il est quand même un peu crispé), c’est Guelleh qui
bénéficie de sa chère immunité et qui laisse les
autres dans le pétrin avec des ordres clairs et une mission à
exécuter : celle de s’en sortir tous seuls et sans aide aucune. Le
moment, où ce que nous écrivions depuis longtemps, est-il proche
? A savoir que pour se blanchir, Guelleh est prêt à lâcher
tous ceux qui l’ont soutenu contre vents et marées, mais qui, soyons
juste, ont été rétribués en bon argent et en privilèges
éhontés … ! Bonne chance, MM le Procureur, l’Avocat, les Généraux
et les responsables de la SDS. A vous de jouer.

____________________________

Suite
des affaires judiciaires. MM Alhoumekani et Iftin aurait décidé
de témoigner contre le Général Zakaria.

Des rumeurs annoncent
que MM Ali Iftin et Mohamed Alhoumekani auraient demandé à témoigner
dans le cadre de l’affaire qui oppose le Général Zakaria à
l’ARDHD. Ils auraient certifié avoir écrit au Juge d’Instruction
pour demander à être entendus. Ils disent détenir des
preuves écrites et même des témoignages, pour accréditer
des écrits que le Général aurait estimé calomnieux
à son égard. Je n’ai pas pu obtenir plus de précision
à ce jour sur la nature des faits.

____________________________

Ces
événements vont-ils susciter une vague de plaintes devant les
juridictions pénales des pays libres ou des organisations internationales
?

Bref tous ces remues ménages
judiciaires montrent que les plus puissants à Djibouti ne sont plus
invulnérables et qu’ils ont un sérieux talon d’Achille. On peut
imaginer que la peur puisse soit en train de changer de camps et que les langues
se délieront (enfin ?). Cela sera-t-il suffisant pour donner le courage nécessaire
aux victimes et aux parents de victimes (Arriba, femmes violés ou harcelés,
exécutés sommaires, etc.. ) de déposer des plaintes devant
les juridictions occidentales ou devant la Cour pénale internationale ? Certains observateurs estiment que le moment serait particulièrement bien choisi pour agir dans ce sens.
?