28/03/05 (B291) LDDH : COMMUNIQUE DE PRESSE DU 27 MARS 2005 SUR LA GARDE A VUE PROLONGEE DE MONSIEUR HOUSSEIN ROBLEH DABAR (VERSION MODIFIEE LE 30 MARS)

Ligue
Djiboutienne des Droits Humains

Quartier V – Boulevard de GAULLE – B.P.
74 –
DJIBOUTI – République de Djibouti
Téléphone/Fax
domicile : + 253 / 358 007 –
Bureau :+ 253 / 357 804
E-mail : noel_lddh@yahoo.fr
Site
: http://www.lddh-djibouti.org
Hier,
le 26 mars 2005, M. Houssein Robleh Dabar a été arrêté
alors qu’il se trouvait par hasard sur les lieux d’une manifestation de lycéens.
Cette manifestation de jeunes lycéens des classes de Terminale a été
motivée par leur colère d’avoir été avertis d’un baccalauréat
blanc 24 heures avant sa tenue.

Car,
il se trouve que le Ministère de l’Education nationale, en vue probablement
d’avancer les vacances du ” printemps ” afin qu’elles coïncident
avec la dernière semaine de la campagne électorale, n’avait pas
pris la précaution d’informer suffisamment à l’avance de la date
de ces épreuves d’examen blanc.

Alors,
la question fondamentale qui se pose est celle de savoir qui sabote en réalité
la tranquillité en cette période délicate, à qui profitent
ces mesures hâtives, qui déstabilisent les programmes scolaires ?

La
Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH) est préoccupée de la
détention arbitraire d’un Opposant M. Houssein Robleh Dabar, qui est en
garde à vue depuis samedi 26 mars 2005, et dont le mandat de garde à
vue est prolongé jusqu’à demain par le Parquet du Tribunal de Djibouti
pour complément d’information.

Est-ce
interdit de regarder des manifestants ?

M.
NOEL ABDI Jean-Paul