05/04/05 (B292B) UGUTA – TOOSA : Communiqué de presse, concernant les arrestations de militants à Tadjourah.

Arrestation des membres
de l’opposition
djiboutienne
à Tadjoura

(Mardi le 05 avril 2005)

Nous venons d’apprendre
qu’il y a eu des échauffourées à Tadjoura et à
Obock, deux villes situées au nord de la République de Djibouti.
Les forces de l’ordre sont sur les nerfs, elles veulent, coûte que coûte,
empêcher la mobilisation de la population civile ou des sympathisants
de l’Opposition, qui transmettent le mot d’ordre pour le boycott du scrutin
présidentiel du 8 avril 2005.

Ce matin, un certain nombre
de militants de l’opposition, qui avaient été libérés
après avoir fait l’objet d’arrestation arbitraire de l’Etat, viennent
de nouveau d’être arrêtés. Nous sont parvenus les noms
suivants :

– Mlle Fatto Omar
– Habib Houmad Abdallah
– Bourhan Abdoulkader
“Babbiyyou”
– Abbas Mohamed
Osman
– Hassan “Dalga”
– Aden Mohamed Abbakari

L’evènement a pris
une nouvelle tournure puisque, parmi les partisans de l’opposition arrêtés,
quatre ont été transférés sur Djibouti-ville :
Fatto Omar, Habib Houmad, Bourhan Abdoulkader “Babbiyyou”, Abbas
Mohamed Otban. Ce dernier, séparé de ses camarades, ferait l’objet
d’une interrogation musclée à la Brigade criminelle de Djibouti-ville.

En attente d’être
transférés à Djibouti-ville, Hassan “Dalga”
et Aden Mohamed Abbakari (dit Adan ” Mourriita “) seraient gardés
à la prison de Tadjoura.

Il s’agit de la nième
violation et d’intimidation de la part d’un pouvoir désarçonné
par le boycott organisé par l’ensemble de l’opposition djiboutienne.
Les autorités djiboutiennes provoquent des tensions pour pouvoir justifier
par la suite les répressions contre les opposants.

Responsable
” Information et Presse ” Uguta (Toosa)
Houmed DAOUD