09/04/05 (B293) Présidentielles 2005 – Coup de théâtre à Djibouti. Guelleh n’arrive qu’en deuxième position. Il est devancé par un out sider !! (Humour)

Selon les derniers décomptes,
Guelleh n’arriverait qu’en deuxième position. Il serait largement devancé
par un candidat inconnu hier, mais qui a fait une excellente campagne, ralliant en quelques semaines
la majorité de l’opinion publique.

Ce candidat s’appelle
Boycott. Il obtiendrait selon les estimations, non encore confirmées par la
CENI, environ 72 % des votants. Guelleh ne recueillant que 27 % au total.

Nous lançons un
appel à tous nos correspondants pour qu’ils nous adressent la photo
et le programme du candidat Boycott et surtout le message clef de sa campagne
électoral contre le Poids lourd (à tous les points de vue) de
Djibouti.

On dit que Boycott est
un homme simple, né à Djibouti, de père Afar, de mère
Somalienne, de grand pére paternel Yéménite, de grand
mère partenelle Fourlaba, de grand père maternel Issac et de
grand mère maternelle Gadabourci. Nous n’avons pas d’information sur les arrières-grands
parents, mais il se dit qu’ils représenteraient à eux tous, l’échantillon
parfait de la nation djiboutienne avec toutes ses composantes, unie autour de la construction républicaine
et démocratique.

Son programme serait très
simple : donner valeur de Loi à la constitution et aux institutions, protéger les Libertés, rétablir l’équité et la justice,
punir les criminels, les violeurs, les exécuteurs et les détourneurs
d’argent public. Redresser l’économie pour donner à tous un
travail rémunéré équitablement.

Guelleh le candidat malchanceux
viendrait donc de perdre son fauteuil. Il ne s’est pas encore exprimé pour remercier
l’infirme minorité “des obligés” qui a voté pour lui et il n’a pas confirmé
s’il allait prendre une retraite anticipée en Afrique du Sud avec
la Reine Paulette 1ere sa douce et tendre moitié.

Toutes nos félicitations
au nouvel élu à la plus haute charge de la République.