02/07/05 (B305) Réponse hyper documentée de l’auteur du texte sur la mauvaise gestion de M Yacin Elmi Bouh à M. Abdi Youssouf Dirieh et mise en évidence des fausses informations (carabistouilles) qu’il a données. (Article publié en trois parties) Partie 1/3

_________________________________ Note de l’ARDHD
M. Abdi Youssouf Dirieh nous avait sollicité pour la publication d’un texte, dans lequel il contestait les données proposées par notre lecteur. Se posant rapidement en donneur de leçons, il avait en plus “ciré” les pompes de Yacin Elmi Bouh, ancien Ministre des Finances et souvent cité comme étant le “financier” personnel de Guelleh. Les déclarations de M. Elmi Bouh lui avait valu (fait raririssime) deux cooptations dans l’ordre des Brosses à Reluire.

Notre lecteur a qui nous avions adressé la réponse de M Abdi Youssouf Dirieh nous a renvoyé une analyse complète de la situation. Non seulement cette analyse fondée sur des données irréfutables (FMI, Banque Mondiale) est très instructive, mais en plus, elle remet à sa véritable place les affirmations totalement erronnées de M. Dirieh, qui vient peut-être de trouver son maître en économie nationale et publique ? C’est probable et ce sont les lecteurs en jugeront. Ils diront si M Dirieh a menti, à l’instar de toutes les Stars de la dictature !

Selon nos règles, cette contribution sera la dernière que nous publierons sur le sujet afin de ne pas initier un débat interminable.

Nous adressons toutes nos félicitations à ce lecteur pour la qualité de l’information qu’il nous a fait parvenir.

Télécharger le document original de notre lecteur en PDF (505 Ko)
________________________________________________________

Affirmer que Djibouti ne remplit pas les conditions pour être éligible !
‘’ Fallait quand même le faire – Fallait oser ! ’’

Par exemple, même le Sénégal, pays plus riche que Djibouti, a été éligible à l’annulation de la dette.

Le mensonge à Djibouti est devenue une affaire d’Etat.

1) Le G8 est composé de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France, de l’Italie, du Japon, de l’Allemagne, des Etats-Unis et de la Russie.

2) Les 18 pays concernés sont : le Bénin, la Bolivie, le Burkina Faso, l’Ethiopie, le Ghana, le Guyana, le Honduras, Madagascar, le Mali, la Mauritanie, le Mozambique, le Nicaragua, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie, l’Ouganda et la Zambie.

3) Cameroun, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Malawi, République démocratique du Congo, Sao Tomé, Sierra Leone et Tchad.

4) Burundi, Comores, Côte d’Ivoire, Laos, Liberia, Birmanie, République centrafricaine, République du Congo, Somalie, Soudan et Togo.

Pays admissibles à la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) (À la date de mars 2005)

Affirmer que Djibouti n’est pas très endétté ‘’mensonge’’

Liste des pays admissibles à la facilité pour la réduction de la pauvreté et pour la croissance (FRPC) (À la date de mars 2005)

1

Afghanistan

40

Malawi

2

Albanie

41

Maldives 1

3

Angola

42

Mali

4

Arménie

43

Mauritanie

5

Azerbaïdjan

44

Moldova

6

Bangladesh

45

Mongolie

7

Bénin

46

Mozambique

8

Bhoutan

47

Myanmar

9

Bolivie

48

Népal

10

Burkina Faso

49

Nicaragua

11

Burundi

50

Niger

12

Cambodge

51

Nigéria

13

Cameroun

52

Ouganda

14

Cap-Vert 1

53

Ouzbékistan

15

Comores

54

Pakistan

16

Congo, République démocratique du

55

Papouasie-Nouvelle-Guinée

17

Congo, République du

56

République centrafricaine

18

Côte d’Ivoire

57

République kirghize

19

Djibouti

58

Rwanda

20

Dominique 1

59

Samoa 1

21

Érythrée

60

SãoTomé-et-Príncipe

22

Éthiopie

61

Sénégal

23

Gambie

62

Sierra Leone

24

Géorgie

63

Somalie

25

Ghana

64

Sri Lanka

26

Grenade 1

65

Saint-Vincent-et-les Grenadines 1

27

Guinée

66

Sainte Lucie 1

28

Guinée-Bissau

67

Soudan

29

Guyana

68

Tadjikistan

30

Haïti

69

Tchad

31

Honduras

70

Tanzanie

32

Îles Salomon

71

Timor-Leste

33

Inde

72

Togo

34

Kenya

73

Tonga 1

35

Kiribati 1

74

Vanuatu 1

36

Lao, R.D.P.

75

Vietnam

37

Lesotho

76

Yémen, République du

38

Libéria

77

Zambie

39

Madagascar

78

Zimbabwe 2

Le FMI a approuvé le prêt “ESAF” en faveur de Djibouti

Le Fonds monétaire international (FMI) vient d’approuver un prêt à trois ans pour Djibouti sous le service d’ajustement structural augmenté (ESAF) 1 dans une quantité équivalente au DTS 19,082 millions (US$ 26.5 millions) pour soutenir le programme économique de trois ans de la réforme du gouvernement commençant juillet 1999. Le premier prêt annuel sera déboursé en trois acomptes. Le premier acompte dans une quantité équivalente au DTS 2,726 millions (US$ 3.8 millions) sera disponible sous peu.

Djibouti a adhéré au FMI le 29 décembre 1978 et sa quote-part est DTS 15,90 millions (US$ 22.08 millions). Son utilisation exceptionnelle du financement de FMI se monte actuellement au DTS 6,91 millions (US$ 9.60 millions).

Djibouti: indicateurs économiques et sociaux 1995–2002

 

Profil De Données De Djibouti

Cliquez sur l’indicateur pour obtenir sa définition

1999

2002

2003

 

Les gens

Population, total

650,7 mille

693,5 mille

705,5 mille

 

Croissance de population (% annuel)

2.6

1.9

1.7

 

Espérance de vie (années)

..

43.5

43.0

 

Taux de fertilité (naissances par femme)

..

5.2

5.2

 

Taux de mortalité infantile (par 1.000 naissances de phase)

..

..

97.0

 

Au-dessous de le taux de la mortalité 5 (par 1.000 enfants)

..

..

138.0

 

Les naissances se sont occupées par le personnel habile de santé (% de total)

..

..

61.0

 

Malnutrition d’enfant, poids pour l’âge (% de 5) au-dessous de

..

..

..

 

Immunisation d’enfant, rougeole (% de MOS 12 au-dessous de)

23.0

62.0

66.0

 

Prédominance d’cHiv, totale (% de population âgés 15-49)

..

..

2.9

 

Taux primaire d’accomplissement, total (% de catégorie d’âge)

31.0

35.0

35.0