31/07/05 (B309) Djiboutiennes, Djiboutiens, Postières et Postiers : où passe votre argent ? Une jeune fille de 16 ans pourrait-elle être utilisée comme alibi pour maquiller des comptes ? La Poste de Djibouti a-t-elle recours au travail prohibé des mineures ? (Lecteur)

Le Directeur général de la Poste de Djibouti, le très fameux et très médiatique (on ne parle que de lui en ce moment) Hillyeh Hassan Guireh chante par tout qu’il a le soutien de son oncle maternel, Mr ABDOURAHMAN DI-INE, le Secrétaire général du Ministère de la Communication et de la Culture, chargé des Postes et des Télécommunications. Il ajoute même que ce dernier vient de se déplacer “par amour” jusqu’à son bureau pour participer au “Conseil sur la constitution des dossiers de défense”.

Autre chose impressionnante, le Directeur de la Poste, qui souffre d’un manque de confiance grandissant de la part des employés de l’établissement, a fait appel à sa petit soeure de 16 ans, qui est lycéenne et qui n’est même pas embauchée régulièrement par l’Office, pour faire office / pour remplacer la Caissière et Secrétaire de Direction.

S’agit-il d’avoir les coudées franches pour camoufler les comptes financiers spéciaux de la Poste, qui présenteraient quelques lacunes ?

Qui ne serait pas informé dans l’établissement du fait qu’aucun bilan financier n’a jamais été présenté au Conseil d’administration depuis plusieurs années et que la subvention mensuelle de Djibouti-Telecom de 16.000.000 fdj couvre plus que largement les 13.000.000 fdj de salaires nets plus les 2.600.000 fdj descotisations sociales (OPS).

A votre avis où est passée la différence ? Dans quelle poche ? Inutile de donner votre langue au chat, vous avez compris. Le dernier prénom commence par un “G” ? Guelleh, hum, jamais en direct ? HHG, vous brûlez !