10/08/05 (B310) Sous forme d’une plaisanterie, un lecteur nous propose d’illustrer l’analyste plutôt pessimiste qui est celle d’un grand nombre de Djibouti.

En témoignage de l’état d’esprit de nombreux Djiboutiennes et Djiboutiens, je vous propose de publier cette plaisanterie
qui circule actuellement dans la République et ailleurs…

Une délégation europènne est en visite à DJIBOUTI. Elle rencontre l’autocrate, l’usurpateur, le dictataire, le sangunaire I.O.G, qui est en larmes. La délégation lui demande les raisons de sa tristesse :



– Parce-que je crois que je n’arriverai jamais à gagner contre les
Démocrates Djiboutiens (ennes).



– Rassure-toi, lui répond la délégation. Les démocrates Djiboutiens (ennes)

gagneront finalement, mais ce ne sera pas de ton vivant …



Le délégation rencontre ensuite les Démocrates Djiboutiens (ennes) tout
aussi effrondrés et elle s’enquiert de son tourment:



– On ne parvient pas à obtenir la liberté pour notre peuple !



– Vous en faites pas, les Démocrates Djiboutiens (ennes) et les peuples
Djiboutiens gagneront un jour leur liberté et elle rassure la delegation, mais ce ne
sera pas de nos vivants.



L’ironie douce-amère des Démocrates Djiboutiens (ennes) ne doit leurrer

personne:



Contrairement à ce qu’espèrait I.O.G, qui croyait savoir.”comment s’y prendre

avec eux”, les Djiboutiennes et les Djiboutiens ne résigneront pas à accepter cette dictature déchainée ni les humiliations
délibérées qu’ils subissent chaque jour. Plus le régime se durcit, plus il y aura de vocations en faveur des Valeurs démocratiques, plus il y aura de manifestatants, au-delà des frontières, contre le joug de l’autoritarisme, les violations des Droits de l’Homme bafoué, l’injustice et le détournement du patrimoine
national.

Le chef de ce régime mafieux est accusé ailleurs, car il ne permet pas de la faire dans le pays et qu’il faut sensibiliser et mobiliser les démocrates du monde entier.

Les Démocrates Djiboutiens paient et
paieront depuis les Usurpations élèctorales (9 avril 1999 et 8 avril
2005) acquises au prix d’un formidable détournement des votes ! Ils paieront chèrement, douloureusement les conséquences de la politique autoritaire menée par un
régime qui ne croit qu’à la force.

La communauté Internationale des Défenseurs des Droits de l’Homme commencent à agir car elle mesure l’ampleur des violations commises par le régime et son impact "salutaire" sur nous, les victimes, qui commençont (enfin ?) à nous mobiliser pour prendre notre destin en main.

Chaque jour nous sommes de plus en plus nombreux. Les Démocrates actifs, que nous sommes, refusent désormais de servir la dictature et de subir les humiliations. Aujourd’hui les femmes et les hommes courageux auxquels nous appartenons se battent pour retrouver l’honneur du pays et du Peuple dont les niveaux moral et physique sont au plus bas jamais enregistré.

A.M.A
de Belgique