26/08/05 (B312) La rentrée syndicale sera-t-elle chaude ou très chaude ? Deux syndicats importants déposent des préavis de grève contre les décisions arbitraires et anti-sociales de leur Ministre et/ou Directeur (Santé et Postes – préavis pour le 7 septembre 2005)

1 – Santé
Nous savoons que le Syndicat et la Direction de la Poste sont en forte opposition et que le climat est très tendu. Les Postiers résistent au Directeur en usant de leurs droits légitimes et constitutionnels que la Direction essaie de bafouer puis pire, de réprimer sauvagement.

Sachez que les relations sont encore plus tendues du coté de la Santé publique. Le personnel, toutes catégories confondues (médecins,infirmiers, administrateurs, etc.) tente en vain de convaicre son Ministre de tutelle de renoncer à l’absurdité de son projet.

Récemment il a quitté “furieux” une réunion lorsque certain de ses responsables ont “osé” essayer de lui faire comprendre qu’il faisait n’importe quoi, et que les employés se refusaient à aller dans le sens de son délire et à le soutenir.

Faisant parti du Syndicat du Personnel, nous avons l’intention d’organiser une grève, même si nous craignons l’incompréhension (la répression) d’un Ministre plus dictateur même que son Grand Chef, l’usurpateur. Ce Ministre fait régner une atmosphère digne d’un régime de l’ex-union soviétique, où l’on hésite même à chuchotter tout bas tout ce qu’on voudrait pourtant dire à son chef, par peur des dénonciations, de la répression, de l’injustice et de la terrorisation des personnels..


Imaginez une seconde la situation suivante :
Désormais,
losque un médecin, un infirmier ou leur famille auront tout simplement besoin de soins : ils auront le droit à une “faveur” exceptionnelle …. Celle de ne pas payer d’avance mais de signer une reconnaissance de dette assortie d’un accord pour une retenue sur salaire sur plusieurs mois (plusieurs années) si nécessaire !!!

Par exemple, ce serait le cas si leur épouse ou leur enfant (ou tout autre membre de leur famille) devait passer ne serait-ce qu’une dizaine de jours dans un service médical facturé au nouveau tarif public et journalier de 30.000 FD/jour.

Même pour 5.000 FD par jour ce serait ridicule, inapplicable et économiquement impossible… Nous ne pourrons plus affronter les soins nécessaires, urgents et vitaux de nous-même ni de nos proches.

Tout cela en contradiction avec les principes fondamentaux de l’Assurance maladie, à laquelle nous avons tous régulièrement cotisé par le biais des cotisations et retenues obligatoires, et dont les ressources auraient pu avoir été dilapidées par des “prédateurs” injustement et malhonêtement enrichis.


2 – Poste – Préavis de Grève

SYNDICAT DES POSTIERS DE DJIBOUTI

POST-OFFICE TRADE-UNION OF DJIBOUTI

ﻰﻴ ﻭﺗﺒﺠ ﻪﻴ ﺭ ﻭﻬﻤﺠ ﺩﻴ ﺭﺑﻠ ﺃ ﻞ ﺂﻤﻌﻟ ﺃ ﺩ ﺂﺤﺘ ﻺ

Siège social : quartier 4
Code postal: 98230 RP
B.P  : 2373
Tél : 253 35 06 78
Fax  : 253 35 06 78

e-mail : syndicatdelaposte@yahoo.fr

République de Djibouti
East Africa

Djibouti, le 23/08/2005

PREAVIS DE GREVE

Par la présente le syndicat des postiers de Djibouti informe le lancement d’une grève sur la demande pressante des travailleurs de l’établissement pour les raisons, au lieu et la date suivante :

– raison
* régularisation des cotisations sociales ( soins, retraites, accidents de travail, allocation familial, etc.);
* arrêt des harcèlements et menaces proférés à l’encontre des travailleurs;
* l’instauration d’une gestion administrative et financière saine;
* la réintégration du secrétaire général avec tous ses droits pertinents;

– la date
* la journée du mercredi 07 septembre 2005.

– lieu
* à l’intérieur de l’enceinte de l’établissement.

Le Secrétaire général du Syndicat des Postiers de Djibouti
HASSAN CHER HARED