25/09/05 (B317) 17h43 – Paris. ALERTE ROUGE : on serait sans aucune nouvelle des cinq syndicalistes arrêtés cette nuit et transférés dans un premier temps à Nagad. Qui est le fameux Borreh, se présentant comme “porte-parole du Chef du Gouvernement” et qui serait à l’origine des arrestations massives, illégales et non justifiées. (Document LDDH)


Le Président

INFORMATIONS RAPIDES ET COMPLEMENTAIRES
DU 25 SEPTEMBRE 2005

SUR LA SITUATION CRITIQUE INFLIGEE AUX TRAVAILLEURS(SES)
DU SYNDICAT UTP DU PORT DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

Il semble qu’un certain Boreh qui se réclamerait d’être le « représentant du Chef du Gouvernement DJIBOUTIEN » serait à l’origine de la mise aux frais à Nagad de plus de 100 travailleurs syndiqués à l’UTD et ce depuis ce matin à 24 heures 39

L’une des questions fondamentales que l’on doit se poser et celui de savoir :
– à qui appartient le Port Autonome actuellement en concession certainement pas comme le Sheraton Hôtel.

Depuis ce matin cinq sur onze des « mises au frais « seraient aux mains de l’Etat Major de la FNP ;

Il est difficile (paraît-il) de contacter par téléphone ou directement les deux colonels, responsables de cette opération de sélection.

La question subsidiaire est celle de savoir :
– Pourquoi sur les 11 responsables cinq seraient entre les mains de l’Etat Major de la FNP ?
– Est-ce pour des affinités tribales/ethniques ou/et autres ?
– Ou uniquement pour des raisons d’obstructions ou d’intimidations ?
– Combien de travailleurs auraient été réquisitionnés par la force. ?
– Quelles doivent être les solutions de concertations à proposer afin de résoudre dans la transparence, sans accrocs et d’une manière générale aux différents bradages des Biens publiques et sociaux ?

Il est important de connaître la vérité !

M.NOEL ABDI Jean-Paul