16/10/05 (B320) Abdallah Miguil a fait sensation à Genève. Ses hauts faits d’armes commis au détriment de l’HCR/ONARS lui collent à la peau. En plus son fils a demandé à être accueilli comme un réfugié à Londres. (Lecteur)

La nouvelle politique de santé du ministre de la Santé Publique, Abdallah Abdillahi Miguil consiste à organiser une véritable opération d’épuration ethnique au sein de l’hôpital Peltier et dans l’ensemble de Ministère.

Comme il l’a dit publiquement, il y a “trop d’Afar“. Avant, il y a avait trop de Fourlaba au Ministère de  l’Intérieur, participant à  l’élimination du Général de la FNP, le défunt Yacin Yabeh.


Comme le dit dicton RIRERA BIEN QUI RIRERA LE DERNIER ?.

En arrivant à  Genève Abdallah Miguil, en qualité de Ministre de la Santé, a-t-elle fait forte impression ?

Je sais qu’en coulisse, son dossier “HCR” est connu sous la rubrique (HCR/onars djib/04/95/wss.j). Il concerne le détournement de plusieurs millions d’US §.

Savez-vous qu’il est toujours utilisé comme un cas d’école par le système de formation et d’information des Nations Unies en Afrique ?

En venant solliciter des fonds alors qu’il gère des millions de dollars, il a réveillé de vieux souvenir auprès des administrateurs qui s’échangent des informations par e-mails sur son cas pour informer les trésoriers et pour éviter un nouveau détournement..


Serait-il susceptible après avoir détourné des vivres, de détourner des fonds pour la Santé ?

Pendant ce temps, son fils Bouh a trouvé refuge politique à Londres pour suivre des études.

Au moins les enfants d’Hamoud sont à Djibouti, à Kessel.