27/10/05 (B321-B) La Nation s’est-elle dotée de pouvoirs de divination maintenant ! Elle anticipe un verdict dont nul ne connaît la teneur …. Ou le régime de Guelleh a-t-il reçu des assurances de la Diplomatie française, concernant ce verdict. En tout cas la tentative d’interférence dans une décision de Justice nous semble clairement établie et ne peut que renforcer la solidité des arguments développés par Me Calatayud. (Info lecteur)

__________________________ Note de l’ARDHD
Nous tenons à rappeler aux journalistes de La Nation, que la Justice française est indépendante et que nul n’a le pouvoir d’anticiper ou de publier un verdict qui n’est pas rendu, ce qui n’est pas le cas à Djibouti où l’usurpateur cumule abusivement les trois pouvoirs : législatif, judiciaire et exécutif.

Bien entendu, nous allons demander via notre Conseil, que cet article puisse être porté à la connaissance du Tribunal, car il s’agit d’une tentative d’interférence inacceptable dans le déroument de la Justice. A moins que la République de Djibouti n’ait reçu des assurances de la part de la Diplomatie française, ce qui nous surprendrait véritablement.

_____________________________ Extrait de La Nation

L’ARDHD condamnée à Paris  

La soi disante Association pour le Respect et la Défense des Droits de l’Homme à Djibouti (ARDHD) groupuscule regroupant des opposants en exil à Paris et Bruxelles mais soutenus par un fort lobby de politiciens français aigris et d’hommes d’affaires véreux  a été condamnée lundi dernier par le Tribunal Correctionnel de Paris pour ” injures et diffamations ” à l’encontre du général Zakaria Cheikh Ibrahim chef d’Etat Major de la Défense Nationale.


Le procureur du Tribunal de Paris a estimé  que certains écrits publiés par ” l’ARDHD ” sur un site Internet ont dépassé la limite de la liberté et de la critique.


Le Procureur n’a pas requis lui même de peine à l’encontre de l’ARDHD mais a laissé au Tribunal Correctionnel de Paris toute latitude pour déterminer les responsabilités et les sanctions à infliger aux animateurs de ce site dont un certain Jean Louis Schaal qui a une période donnée en tant qu’homme d’affaires n’a pu faire fortune à Djibouti.


Le général Zakaria Cheikh Ibrahim avait déposé plainte contre cet homme et son association et s’est fait représenté en France par deux avocats. Il vient d’avoir désormais gain de cause.

En cette période de chasse aux islamistes, les détracteurs du général n’ont pas hésité à le présenter comme étant liés aux réseaux terroristes opérant dans la Corne de l’Afrique. Ils l’ont en outre traité ” d’inculte et de sanguinaire “. Le tribunal Correctionnel de Paris devra prononcer son verdict le 22 novembre prochain.


Rappelons que des magistrats français très bien intentionnés à l’égard de la République de Djibouti ont fait coïncidé l’ouverture du procès contre Jean -Louis Schaal et l’ARDHD avec le jour anniversaire de la Mort du juge Borrel, histoire d’amplifier la campagne de dénigrement et de désinformations contre notre pays.