16/01/06 (B333-A) La peur est-elle en train de changer de camp ? (ARDHD)

L’annonce du dépot d’une plainte pénale par l’ARD contre le régime de Guelleh, ne peut que nous réjouir. Nous soutenons l’initiative sans aucune réserve et la direction de l’ARDHD étudie, en liaison avec les responsables de l’ARD, la possibilité et l’opportunité de s’associer à cette action en tant que partie civile.

Juridiquement, il semble qu’il soit obligatoire de passer par une première étape qui se déroulera devant les tribunaux djiboutiens. Cela ne laisse pas la place à beaucoup d’illusions sur les décisions qui pourront être rendues dans la mesure où bon nombre de magistrats (et même d’avocats) ont partie liée avec le régime qui dicte les jugements. Mais qu’ils se méfient quand même.

Ce qu’il faut retenir c’est l’importance à deux niveaux :

– Pour la suite, en fonction des jugements et des condamnations prononcées, il sera possible aux dirigeants de soumettre les cas à d’autres juridictions (nationales, France, Belgique ? ) ou internationales (CPI ? ).

– c’est un symbole fort qui est donné par l’ARD au Peuple djiboutien. Des dirigeants d’un parti de l’opposition se lèvent et en dépit de tous les risques de harcèlement ou de vengeance de la part d’un pouvoir aux abois, ils se proposent de l’affronter de la façon la plus démocratique et la plus légaliste qui soit.

Cette action va donner des “sueurs froides” à tous ceux qui ont participé à des viols, des exécutions sommaires, des massacres et des violations des Droits de l’homme. Certains essaieront de se retrancher derrière les ordres reçus, mais on découvrira aussi que d’autres les ont anticipés et même outrepassés. La Justice si elle est indépendante, devrait déterminer les responsabilités de chacun et son niveau de culpabilité, avant de prononcer des sanctions adaptées ….

La peur devrait changer de camp dans un avenir proche.
Ce n’est plus le Peuple qui aura peur de ses bourreaux mais on peut parier que la situation va s’inverser dans l’avenir. Les bourreaux vont prendre peur, car ils seront recherchés pour les crimes qu’ils ont commis. Déjà leurs noms sont connus de tous et leurs crimes des victimes et des familles de victimes, mais ils vont être rendus publics.

Bravo à l’ARD !!