07/02/06 (B336-A) Naufrage d’un boutre yéménite au large Djibouti : 23 candidats à l’émigration auraient perdu la vie au large d’Obock, tandis que l’équipage s’est réfugié sur un autre navire. (AFP / ADI) (Info lecteur)

___________________________________ AFP

Agence France Presse

6 février 2006 lundi 7:23 AM GMT

Djibouti: 23 morts dans le naufrage d’un boutre yéménite (police)

ORIGINE-DEPECHE: DJIBOUTI 6 fév 2006

Quelque 23 personnes ont péri au large de Djibouti dans le naufrage d’un boutre yéménite qui transportait des immigré s clandestins, a indiqué dimanche soir une source policière djiboutienne.

L’embarcation a coulé dans la nuit de jeudi à vendredi, pour une raison inconnue, au large des côtés de Rasbir (environ 80 km au nord-est de Djibouti), selon l’antenne de la police judiciaire d’Obock.

Le boutre transportait une quarantaine de personnes et “23 corps en état de décomposition ont été repêchés sur les rivages des côtes d’Obock où quatre rescapés ont été également recueillis”, selon la même source.

Selon le témoignage d’un rescapé recueilli par la police, les membres de l’équipage du boutre auraient pris la fuite à bord d’une autre embarcation vers les côtes yéménites.

“Toutes les victimes de ce naufrage seraient des immigrés clandestins”, selon la police judiciaire d’Obock, qui a précisé qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du naufrage.

Des ressortissants des pays voisins de Djibouti, venus de la Corne de l’Afrique mais aussi du Yémen, tentent régulièrement se s’installer clandestinement à Djibouti, pour échapper à la misère ou aux troubles dans leur pays, comme en Somalie. Les autorités djiboutiennes refoulent régulièrement des immigrés clandestins.

______________________________ ADI

DJIBOUTI (ADI) – 05 Février 2006- Selon l’antenne de la Police Judiciaire installée à Obock, le naufrage d’un boutre Yéménite transportant des clandestins aurait fait plus d’une vingtaine de morts sur les côtes de la région d’Obock.

Joint par téléphone en début de soirée, un officier de la police judiciaire de la ville d’Obock a affirmé que le naufrage de cette embarcation qui transportait une quarantaine de personnes serait survenu dans la nuit du jeudi à vendredi dernier au large des côtes de Rasbir.

« 23 corps en état de décomposition ont été repêchés sur les rivages des côtes d’Obock où quatre rescapés ont été également recueillis » a indiqué ce même officier.

Selon les témoignages d’un des rescapés, les membres de l’équipage du boutre qui a fait naufrage pour des raisons non élucidées auraient pris la fuite à bord d’une autre embarcation vers les côtes yéménites.

« Toutes les victimes de ce naufrage seraient des immigrés clandestins » a précisé cet officier. Une enquête est ouverte sur les circonstances de ce drame.