05/03/06 (B340-A) Les gérants de Cabines téléphoniques, de nouveau soumis à une pression fiscale exagérée ? (Info lecteur)

Après avoir reçu la nouvelle imposition au titre de la patente qui s’élève à 90.000 FD, les gérants ont adressé une lettre de réclamation au Ministère des Finances, pour protester contre le niveau de cette imposition qui consomme la majeure partie de leur marge. Ils espèrent obtenir une diminution sensible de cette fiscalité …

Les gérants affirment qu’ils sont prêt à engager toutes les actions nécessaires pour sauvegarder leur métier et leur revenu, même s’il est modeste (car les marges sont très serrées) qui permet de faire vivre leurs familles.

Ils rappellent qu’ils offrent un service public accessible à tous et qui répond à un besoin “vital” pour la population, parce que les familles ne peuvent pas avoir le téléphone chez eux (en raison du coût de l’abonnement et des communications) et qu’elles ont pourtant besoin de communiquer avec leurs familles.

Le métier de gérant de Cabine téléphonique est un métier qui exige une grande disponibilité, une présence permanente pendant de nombreuses heures chaque jour afin de satisfaire les besoins des populations.

A ces deux titres, ils doivent pouvoir légitimement dégager, en contrepartie, un revenu suffisant pour vivre. Ils lancent un appel aux autorités pour qu’elles ne les étranglent pas financièrement.