12/03/06 (B341-B) Dans la série : “La charité se moque de l’hôpital” ou le “traitre se plaint du bandit”, le Frud (bis), celui qui s’est fait acheter, se plaint de la fessée qu’il a encaissé aux régionales. (Selon l’ADI)

__________________________ Note de l’ARDHD
C’est vrai que Guelleh, qui concocte avec ses informaticiens maison tous les résultats de toutes les élections, n’a pas été généreux avec son associé, le FRUD ! Même dans les zones Afar, le FRUD bis se retrouve en position de vaincu.

Les Afar ne sont pas stupides et ils n’auraient jamais soutenu celui qui a trahi l’esprit et l’idéal de la résistance. Mais s’ils avaient été contraints de choisir entre la peste (RPP) et le choléra (FRUD), ils auraient quand même préféré le choléra ….

Maintenant le FRUD (bis) et “son chef” Ougoureh ont mesuré la hauteur de l’ingratitude du chef de la peste ..

En déposant un recours en annulation pour irrégularités dans le scrutin (on croit rêver), on ne peut s’empêcher de penser que la véritable raison soit ailleurs. Imaginez par exemple que Guelleh ait oublié, par pure mégarde, de leur verser leur mensualité ou simplement d’appliquer l’augmentation contractuelle pour tenir compte à la fois de leur ancienneté et de l’augmentation du coût de la vie !

Bref rien de très grave, tout devrait se “tasser” très rapidement. En échange d’une petite enveloppe complémentaire, Guelleh retrouvera rapidement le calme et les bonnes relations avec l’associé minoritaire qu’il vient de ridiculiser publiquement !!!

A nos yeux, cela apparaît beaucoup plus comme une opération “poudre aux yeux” pour faire croire qu’il pourrait y avoir un mouvement démocratique à Djibouti. Crédule, s’abstenir !!!

__________________________________________ Extrait de l’ADI

Le FRUD introduit un recours en annulation des élections régionales et communales du 10 mars dernier

DJIBOUTI (ADI) – 12 Mars 2006- Dans un communiqué publié aujourd’hui, le FRUD a indiqué que les élections régionales et communales se sont déroulées de façon diverse dans l’ensemble du pays.

Le FRUD se félicite du bon déroulement du scrutin dans les communes de Djibouti et d’Ali Sabieh. Selon ce communiqué, le déroulement des élections a été entaché de graves irrégularités susceptibles de compromettre les résultats à Obock, Tadjourah, Dikhil et Arta.

Parmi les anomalies constatées par le FRUD, il y a lieu de citer entre autres l’expulsions injustifiées des délégués, la rétention volontaire des cartes électorales ayant généré des tensions, la distribution discriminatoire des ordonnances, le dépouillement des résultats sans la présence des délégués contrairement à la loi électorale, le déplacement des urnes sans la présence des délégués du FRUD ainsi que la confiscation des urnes avant la fermeture des bureaux.

Le FRUD examine la gravité des irrégularités et son impact sur les résultats déjà annoncés mais non-conformes à la réalité électorale.

Des entorses graves au processus électoral qui, selon le FRUD, portent une atteinte indélébile à notre jeune démocratie.

Le FRUD a d’ores et déjà introduit un recours en annulation des élections dans les régions concernées pour lesquelles la réussite de la décentralisation est vitale.