29/06/06 (B356_B) Somalie: le chef des tribunaux islamiques propose un ‘partenariat’ aux Etats-Unis (AFRIKLIVE / AFP / info lecteur)

Cheikh Hassan Dahir Aweys, le nouveau chef suprême des tribunaux islamiques en Somalie, qui contrôlent la capitale et une partie du pays, s’est dit prêt mercredi à “un partenariat avec les Américains”, qui l’ont qualifié de terroriste.

Cheikh Hassan Dahir Aweys, le nouveau chef suprême des tribunaux islamiques en Somalie, eb décembre 2005 à Mogadiscio “Nous sommes prêts pour un partenariat avec les Américains. Nous voudrions travailler avec eux, s’ils nous acceptent et cessent d’interférer dans les affaires internes somaliennes”, a déclaré M. Aweys, joint par l’AFP depuis Mogadiscio dans la région centrale de Galgudud.

Les Etats-Unis, qui recherchent depuis 2001 M. Aweys, ont écarté lundi tout dialogue avec lui mais ils ont laissé la porte ouverte à des contacts avec d’autres membres du groupe.

“L’Amérique devrait savoir que tous les gens sont égaux et que personne n’a le droit de dicter des politiques à d’autres, notamment comment administrer notre pays. C’est notre droit d’imposer les lois que nous voulons pour gouverner notre pays. Si nous suivons la charia (loi coranique), ce n’est pas le problème des Etats-Unis”, a-t-il ajouté.

“Je ne suis pas contre les Etats-Unis ou n’importe quel autre pays, mais notre priorité c’est l’intérêt de la Somalie et les conseils d’Allah”, a encore dit le dirigeant qui s’était prononcé en début de semaine pour l’application de la charia.

Depuis 2004, la Somalie, pays en guerre civile depuis 1991, dispose d’institutions politiques de transition, qui se montrent incapables de rétablir l’ordre.

Depuis le début du mois de juin, les miliciens des tribunaux islamiques ont pris le contrôle d’une grande partie de Mogadiscio, après quatre mois de combats meurtriers contre une alliance de chefs de guerre soutenue par les Etats-Unis, et étendent depuis leur influence dans le pays.

“C’est honteux pour les Etats-Unis d’avoir soutenu les chefs de guerre qui ont ruiné le pays pendant 15 ans. C’était une erreur stratégique de leur part”, a encore dit M. Aweys.

Ce dernier a été désigné samedi pour diriger un nouvel organe suprême islamiste en Somalie, le Conseil des tribunaux islamiques (CIC). Cette instance a pour mission de superviser le fonctionnement des tribunaux islamiques dans les zones qu’ils contrôlent en Somalie (trois régions et demi sur 18).

Source : AFP