30/06/06 (B356_B) L’ARDHD a remarqué l’Editorial du Journal La Nation publié le 29 juin. Rien qu’en lisant le titre, nous avons proposé la convocation d’un comité extraordinaire de l’Ordre des brosses à reluire : “Un 29ème anniversaire sous l’emblème de la satisfaction générale”. Il fallait oser cet article et surtout parler de la loghorrée, lorsque l’on s’exprime d’une façon aussi peu compréhensible …

Convoqués en session extraordinaire, les membres du Comité de l’Ordre des Brosses à Reluire, se sont réunis sous la Présidence de Dileita. On a remarqué l’absence de S.E. Jean-Paul Angelier, probablement retenu à son bureau …

Yacin Elmi Bouh, en sa qualité de Vice-Président a remercié les membres présents et a exposé l’ordre du jour. Il a posé sur la table, le dernier numéro de La Nation et il a lu l’article de l’éditorialiste de service, dont nous reprenons quelques extraits parmi les plus significatifs :

” Cette situation qui a longtemps prévalu a  enfin, depuis 1999, laissé place à une nouvelle éthique où, l’artisan de “cette révolution mentale ” entend dorénavant que nous puissions déduire de nos propres aptitudes les moyens et conditions de notre existence ; sans quoi, les termes de notre indépendance se résument en une simple logorrhée verbale, démagogique et donc sans intérêt réel pour personne. “

Note de l’ARDHD : non seulement c’est du charabia incompréhensible, mais que c’est beau, que c’est flagorneur !

” Aujourd’hui, quelques 7 années après la mise en route de cette nouvelle politique, les résultats engendrés sont pour le moins encourageants puisque, l’ensemble des reformes adoptées ont contribué graduellement à la résorption du chômage, à l’insertion et au repérage des plus démunis d’entre nous en faveur desquels, des structures de soutiens et d’émulation ont été mis en place dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. “

Pour terminer par l’apothèose, le remarquable bouquet final :


“Par ailleurs, en politique, le fait d’œuvrer en faveur d’un cadre de vie individuel et collectif où nos citoyens puissent se réaliser pleinement et prendre note de l’étendue de leur liberté arrachée, dans le cadre de la lutte pour l’indépendance, au péril de leurs vies, se poursuit inlassablement depuis de plus 7 années maintenant : en témoigne, entre autres, l’introduction du multipartisme total dans notre sphère politique, la récente reforme sur la décentralisation et ses retombées significatives en matière de participation populaire pour les décisions relevant du cadre de vie immédiat (l’école, la santé, l’hygiène…). Quant à la revitalisation de l’Inspection Générale de l’Etat et à l’innovation d’une Cour de Compte et de Discipline Budgétaire, elles constituent des modes efficaces de contrôle des deniers publics ; assignant les cadres à une culture de transparence. Leur création témoigne d’un sentiment de protection au profit du peuple de Djibouti.”


Aussitôt lecture faite du long article à la Gloire de Guelleh et son régime, les membres du Comité se sont levés pour ovationner l’auteur, éditorialiste de leur journal préféré.


A main levée et à l’unanimité, sur proposition de Yacin Elmi Bouh, les membres du comité ont voté en faveur de la cooptation immédiate du brillant candidat

Le nouvel impétrant a été reçu au grade Chevalier avec le titre prestigieux de “Ciseleur de la formule creuse et absconse”.

L’équipe de l’ARDHD au grand complet a aussitôt tenu à adresser ses plus chaudes félicitations au nouveau membre de l’Ordre des Brosses à Reluire qui a reçu immédiatement les insignes de son grade.

Yacin Elmi Bouh a ajouté en signe de conclusion : “Ce petit a un talent remarquable et il ira loin s’il persévère dans ce style magique et incompréhensible pour le commun des mortels. Il faudra qu’il signe désormais ses articles, car Guelleh ne pourra pas rester indifférent face à un tel hommage. L’anonymat, c’est fini pour lui. C’est un Grand ! “


Editorialiste de La Nation
nous vous recevons dans
l’Ordre prestigieux des Brosses à Reluire
au grade de Chevalier et avec le titre
“Ciseleur de la formule creuse et absconse”
Bienvenue au Club