04/07/06 (B357-A) ALERTE ROUGE : famille d’Ali Iftin à Borama. Dernière information : 5:00 (CET)

Bien que les communications téléphoniques soient toujours difficiles à établir, Ali Iftin a pu faire le point de la situation :

  • les militaires djiboutiens ont bien levé l’encerclement de la maison de ses parents,
  • l’avion qui était censé les ramener à Djibouti, a décollé pour une destination inconnue (probablement Djibouti)
  • mais plusieurs témoins affirment que les militaires, désormais “en civil” n’ont pas quitté la ville de Borama où ils ont établi leur base : le danger est toujours présent et il a été conseillé aux parents d’Ali Iftin, de ne pas sortir de leur maison : les voisins assurent l’approvisionnement,

les hommes “de bonne volonté” sont arrivés sur place pour assurer la protection de la famille et ils devraient rester le temps nécessaire.

Guelleh a certainement compris que l’immense mobilisation autour de cette affaire, le contraignait à lever l’étau illégal et injuste et qu’il n’obtiendrait pas la rétractation d’Ali Iftin, contre la remis en liberté de ses parents.

Mais Guelleh est un sauvage, bêtement orgueilleux et il est toujours à craindre qu’il tente de poursuivre son opération cruelle, lorsque le temps passant aura émoussé la vigilance de tous … juste pour le plaisir de sa vengeance personnelle !

Tout Djibouti est maintenant au courant de cette ridicule équipée des militaires de la tribu minoritaire de Guelleh et envoie à Ali Iftin par téléphone, de nombreux messages de soutien.

Nous avons décidé, dans l’attente de la suite de l’expédition punitive de Guelleh, de maintenir l’Alerte rouge au niveau 2 sur 3.