08/08/06 (B362) Radio-trottoir : mais quelle est la mission de Mohamed Daoud Chehem à Londres, après Paris ? Une partie de l’opposition a-t-elle choisie de négocier avec Guelleh, ce qui expliquerait le secret des débats et des compte-rendus ? (Lecteur)

Mohamed Daoud Chehem est arrivé cette semaine a Londres, en provenance de France. Il y restera jusqu’au 12 août 2006. Pendant son séjour, il réside dans un appartement qui a été loué par Mohamed Moussa Chehem, l’Ambassadeur de Djibouti à Bruxelles afin d’y loger ses deux filles en période scolaire. L’appartement est libre en ce moment, puisqu’elles sont en vacances … à Bruxelles.

M.D.C. est venu en mission à Londres pour informer la diaspora Djiboutiennne de la tenue et du contenu de la réunion d’une partie de l’opposition Djiboutienne qui s’est tenue dans un grand secret à Paris le 22 Juillet, 2006.

Bien que l’UAD ait fait savoir qu’elle n’était impliquée ni de près, il semble d’après MDC, que plusieurs partis dit “légalisés” ou politico-militaire aient envoyé des représentants. Contrairement à ce qui se passe dans d’autres circonstances, pratiquement rien n’a filtré du contenu de cette réunion, ni du programme qui aurait du voir le jour … La seule annonce a été publiée par les Nouvelles d’Addis.

Selon MDC, les partis suivants été représentés :

– ADD, représenté par son président ( Mohamed Daoud Chehem )
– ARD, représenté par Maki Houmed Gaba
– MRD, représenté par son Président
– FRUD-Armée, représenté par Kadamy
– MID, représenté par son président Moussa-Tour-Tour,
– MDP rereprésenté par son “président” ? (non existant)

MDC affirmerait à qui veut bien l’écouter, que l’UAD serait morte après les élections présidentielles du 8 Avril et qu’elle aurait cessé totue activité. Il se moquerait aussi de l’UJD, du GED et d’UGUTA en prétendant qu’ils ne représentent que leur bureau composé de 2 à 3 personnes au maximum.


Dessin paru à la "Une" du numéro 360
Bien sur, MDC a rencontré les agents d’ IOG à Londres. Un participant à l’entretien a déclaré à la sortie que MDC a abordé avec eux plusieurs sujets : tel que le port de Doraleh, le port de pèches d’Obock, le projet d’Hanleh et trois projets pour Ali-sabieh. Il aurait également exprimé son intérêt à la suite de l’installation des froces américaines, qui auraient donné un coup de fouet à l’économie nationale ….

Je conseille de relire les articles publiés sur le site du GED les 02/03/05 et 17/03/05 à propos de Mohamed Daoud Chehem.

Affaire a suivre !

___________________________________ Note de l’ARDHD
Nous nous étions étonnés, en son temps,

– du fait qu’aucun parti n’ait communiqué à la suite de cette réunion. Cela pouvait laisser sous-entendre soit un désaccord qui n’aurait pas permis la signature d’un texte commun, soit la signature d’un contenu peu avouable, comme par exemple, la volonté de rapprochement et de collaboration avec IOG … Mais ce ne sont que des suppositions en l’absence d’informations précises.

– que tous les partis n’étaient pas présents ou représentés, ce qui donnait l’impression d’une réunion en comité restreint, mais non représentative de l’opposition.

La démarche de Mohamed Daoud Chehem est inquiétante. Cette partie de l’opposition est-elle tombée dans les filets habilement tendus par IOG, qui, comme nous l’écrivons depuis des années, est un maître dans l’art de diviser pour mieux régner.

IOG a-t-il été, une nouvelle fois, le brillant tacticien capable de faire croire aux participants présents à cette réunion, qu’ils ont plus d’avenir et plus d’intérêt en négociant avec lui que de s’opposant à son sytème dictatorial, criminel, liberticide et économiquement désastreux ? Ce n’est pas impossible du tout.