23/08/06 (B363-B) Somalie : selon l’ADI, toujours aux ordres pour fustiger le voisin éthiopien, avec lequel, Guelleh entretient de mauvaises relations, les troupes éthiopiennes auraient repris le contrôle d’un village somalien, avec l’appui des miliciens.

_____________________________ ADI
Des miliciens appuyés par troupes éthiopiennes prennent un village somalien

DJIBOUTI (ADI) – 22 Août 2006- Des miliciens somaliens appuyés par des troupes éthiopiennes ont pris le contrôle mardi d’une localité du centre de la Somalie après que les combattants loyaux aux tribunaux islamiques aient fui la zone sans combattre, a-t-on appris auprès des islamistes et de témoins.

“Je confirme que des miliciens loyaux à (l’ancien chef de guerre de Mogadiscio Abdi Hasan Awale) Qeydiid ont pris le contrôle du village de Bandiiradley (…) avec le soutien des troupes éthiopiennes et de milices (de la région autonome) du Puntland”, a déclaré à l’AFP par téléphone Mohamed Mohamoud, porte-parole du Conseil Suprême Islamique de Somalie (SICS) pour le centre du pays, joint depuis Mogadiscio.

Selon M. Mohamoud, les milices islamistes ont fui la localité après avoir appris l’arrivée proche des troupes éthiopiennes, ajoutant qu’aucun blessé n’avait été recensé.

Les miliciens originaires du Puntland sont loyaux à Adde Muse, chef de la région autonome autoproclamée du Puntland (nord-est).

Des témoins ont également confirmé à l’AFP la présence de troupes éthiopiennes dans le village. C’est la première fois que des troupes venant d’Ethiopie sont signalées dans le centre de la Somalie.

“Pas de doute, il y avait des troupes éthiopiennes”, a déclaré un résident à l’AFP.

“Nous avons envoyé des soldats pour déterminer l’état des forces ayant pris le contrôle de Bandiiradley et dès qu’ils seront rentrés, nous attaquerons les Ethiopiens et leurs laquais”, a averti M. Mohamoud.

La localité de Bandiiradley est située à environ 70 km au nord de la ville de Galkayo, capitale de la région centrale somalienne de Mudug.

L’Ethiopie est accusée d’avoir envoyé en juillet des troupes en Somalie pour protéger le gouvernement somalien de transition, qui est impuissant à rétablir l’ordre dans ce pays ravagé par la guerre civile depuis 1991.

Selon des habitants, environ 300 nouveaux militaires éthiopiens sont arrivés dimanche à Baïdoa (250 km au nord de Mogadiscio), siège des institutions de transition somaliennes, pour protéger l’aéroport de la ville.

Les islamistes contrôlent désormais la capitale somalienne Mogadiscio, plusieurs régions du sud et une partie du centre de la Somalie, proche de la frontière éthiopienne.