29/12/06 (B375) Somalie: Paris préoccupé par “un risque de déstabilisation en chaîne”


Le ministre français des Affaires étrangères Philippe
Douste-Blazy se déclare "très profondément préoccupé
par la situation en Somalie" qui représente "un risque majeur
de déstabilisation (…) en chaîne".

Dans "Le
Parisien/Aujourd’hui en France", Philippe Douste-Blazy s’inquiète
de "l’escalade générale de la violence dans l’ensemble
de la Corne de l’Afrique". "Le Darfour depuis près de quatre
ans, la Somalie maintenant: avec ces deux crises, c’est un risque majeur de
déstabilisation dans une zone stratégique, essentielle pour
l’ensemble du continent africain".

"Nous
sommes en relation permanente avec l’ensemble de ces partenaires comme avec
les autres pays de la sous-région. Je pense à l’Erythrée
ou à Djibouti, qui sont eux aussi concernés par cette menace
de déstabilisation en chaîne", estime le chef de la diplomatie
française.

Aujourd’hui
"il est essentiel de faire cesser les combats. C’est la priorité
des priorités", souligne M. Douste-Blazy. "Il ne peut y avoir
de solution militaire durable (…) qui ignore la souveraineté des
Etats ou des peuples".

"La
solution ne peut être que politique et passe par un dialogue entre toutes
les parties au conflit", rappelle le ministre des Affaires étrangères,
un "dialogue engagé entre les Somaliens eux-mêmes, qui doivent
être les seuls maîtres du destin de leur pays".

AP