24/02/07 (B384) REUTERS Violents combats à Mogadiscio

MOGADISCIO
(Reuters) – De violents combats ont opposé dans un quartier du nord
de Mogadiscio soldats somaliens et leurs alliés éthiopiens,
d’une part, à des éléments armés non identifiés
de l’autre.

Pendant plus d’un quart d’heure, des journalistes de Reuters ont pu
entendre des explosions d’obus de char et des échanges de tirs nourris
autour d’une caserne des forces somaliennes et éthiopiennes située
dans l’ancien immeuble du ministère de la Défense.

Ce dernier a été touché par des obus de mortier et des
roquettes tirés par les assaillants et des projectiles perdus ont touché
plusieurs habitations du quartier, rapporte un témoin.

“Les soldats gouvernementaux et les Ethiopiens ont riposté avec
des tirs de char et d’artillerie lourde. Les combats ont duré près
de 20 minutes”, a précisé ce témoin, qui habite
en face de l’ancien ministère.

Au moins trois civils ont été tués par des balles perdues
et des tirs de représailles alors que les violences gagnaient les quartiers
voisins de Bar Ubah et Gupta.

Les affrontements sont devenus quasi quotidiens
moins de deux mois après la prise de la capitale par les troupes éthiopiennes
et somaliennes.

Les nouvelles autorités imputent cette insécurité aux
derniers éléments islamistes armés chassés de
la capitale et comptent sur la force de maintien de la paix promise par l’Union
africaine pour y mettre fin.