10/03/07 (B386-A) AFP / Européens en Ethiopie: la police affirme avoir identifié les ravisseurs (Info lecteur)

ADDIS
ABEBA (AFP) – Les ravisseurs des cinq Européens liés à
l’ambassade britannique à Addis Abeba, enlevés le 1er mars dans
le nord-est de l’Ethiopie, ont été identifiés, a annoncé
samedi le porte-parole de la police fédérale éthiopienne,
Demsash Hailu, qui n’a pas donné d’autres précisions.

“Une équipe
(d’enquêteurs de la police) s’est rendue en région Afar et a
découvert par qui ils ont été kidnappés, mais
je n’ai pas l’information complète et ne peux vous en dire plus”,
a déclaré à l’AFP à Addis Abeba le porte-parole,
se refusant à toute autre précision sur l’identité des
ravisseurs.

“Nous n’avons
pas encore terminé notre enquête. Notre équipe travaille
toujours sur l’affaire et n’a pas encore terminé son rapport”,
a-t-il ajouté.

Le ministre éthiopien
des Affaires étrangères, Seyoum Mesfin, a assuré vendredi
que les cinq Européens enlevés sont “en bonne santé”
et que le gouvernement poursuivait ses efforts pour obtenir leur libération.

Outre les Européens
(Cinq Britanniques, trois hommes et deux femmes, une Française et une
Italo-britannique), huit Ethiopiens ont également été
capturés lors d’une attaque contre leur convoi dans le village d’Hamed
Ela (nord-est de l’Ethiopie) le 1er mars.

Situé à
une cinquantaine de kilomètres de la frontière avec l’Erythrée,
ce village sert de base aux tour opérateurs qui font visiter à
des milliers de touristes chaque année la région semi-désertique
Afar, réputée pour ses paysages volcaniques et ses lacs de sel
situés en dessous du niveau de la mer.

Les captifs travaillent
dans des services de l’ambassade de Grande-Bretagne à Addis Abeba,
à l’exception de la ressortissante italienne qui est l’épouse
du directeur du British Council dans la capitale éthiopienne.