19/03/07 (B387-A) ALI MOHAMED ABDOU, conseiller au Ministère de la Justice, vient d’être coopté dans l’ordre des Brosses à Reluire, à l’unanimité.

Ce
lundi matin, le Comité des Brosses à Reluire s’est réuni
au grand complet sur convocation du Président Dileita. Même l’Ambassadeur
de France (“Pompier de la dernière chance”), Jean-Paul Angelier
avait tenu à assister personnellement à cette réunion
pour débattre de la cooptation d’Ali MOHAMED ABDOU, conseiller auprès
du Ministre de la Justice.

Le Président
Dileita, légèrement endormi, a ouvert la séance et il
a passé immédiatement la parole à Yacin Elmi Bouh qui
a rappelé que la session devait statuer sur la Cooptation d’Ali
MOHAMED ABDOU au sein de l’Ordre.

Yacin
Elmi Bouh a lu les principaux passages de la déclaration de l’impétrant,
parue dans La Nation et reprise par la RTD. Elles concernent le cas de Jean-Paul
Noël Abdi, qui prétend empêcher la dictature de tourner
“rond” (a-t-il ajouté):

____________________________
Extraits lus par Yacin Elmi Bouh

“Les
autorités judiciaires lui reprochent (NDLR :à J-P ABDI),
entre autres, d’avoir sciemment diffusé de fausses nouvelles et ce
faisant diffamé et porté le discrédit sur les institutions
de la République ainsi que leurs dirigeants.

Monsieur
Abdi Noël qui manie avec outrance la provocation est coutumier de
ce genre de dérapages écrits
, diffusés par voie de
communiqués de presse sur les ondes étrangères, et ce
sans la moindre vérification de ses sources d’information ni consultation
des personnes mises en cause.

Yacin
Elmi Bouh s’est longuement attardé sur le final : un chef d’oeuvre
remarquable (a précisé ce grand expert, mondialement reconnu
en cirage de pompes présidentielles)

En
tout état de cause, la République de Djibouti est une démocratie
où l’on respecte l’Etat de droit y compris tes droits fondamentaux
de la personne humaine érigés en principes constitutionnels
,
dans la mesure où l’on ne s’écarte pas du cadre légal
en vigueur sans porter atteinte aux droits et à la dignité des
autres citoyens.

II
convient de rappeler que nul n’est au dessus de la loi
. Cette dernière
sera dès lors appliquée dans toute sa rigueur à l’égard
d’individus ou organisations qui, sous le couvert de prétextes et de
prétendues violations des ” droits de l’homme “, s’arrogent
délibérément le droit de dénigrer et diffamer
injustement toute autre personne au institution qui ne soient pas de leur
bord politique.
_______________________________________

Ces déclarations ont été applaudies chaleureusement par
tous les membres présents. Jusqu’à ce jour, nul officiel n’avait
jamais osé aller aussi loi et affirmer solennellement que la République
de Djibouti était un Etat de Droit. Ali Mohamed ABDOU a osé
lui et il a franchi le pas.

Qui a fait mieux,
à ce jour, en faveur de la défense de la dictature et de notre
régime qui asservit scientifiquement le Peuple ? a demandé Yacin
Elmi Bouh. Personne, a-t-il dit, et je suis fier et honoré de soumettre
sa candidature à votre appréciation.

L’Ambassadeur
de France a levé la main pour s’exprimer avant le vote :

“Pardonnez-moi, si je connais encore mal les règles de fonctionnement
de notre ordre prestigieux, mais compte-tenu de la qualité et de la
contribution de notre impétrant à la Gloire de Guelleh, je voudrais
savoir s’il serait possible de le nommer directement au Grade d’officier,
sans passer par le Grade de Chevalier”.

“Je sais que cela est possible en France, puisque je l’ai fait récemment
en faveur d’Ibrahim Zaccharia, qui a été élevé, par dérogation spéciale des plus hautes autorités politiques de mon pays,
au Grade de Commandeur dans la Légion d’Honneur, sans passer par celui d’Officier ni de Chevalier.”

Yacin
Elmi Bouh, après avoir consulté les statuts, lui a répondu
que cela n’était pas possible en Droit djiboutien, mais qu’il le regrettait
personnellement aussi.

L’impétrant devra réaliser un nouvel exploit pour être
élevé au Grade d’Officier dans l’Ordre des Brosses à
Reluire.

En vertu
des Pouvoirs qui nous ont été conférés,
ALI MOHAMED ABDOU
Conseiller au Ministère de la Justice,
nous vous élevons au Grade de Chevalier
dans l’ordre prestigieux des Brosses à Reluire

Vous devrez arborer avec fierté
cette nouvelle décoration que nous
vous remettons aujourd’hui.
Vous porterez le titre de “Grand farceur”

Votre nom
sera ajouté à la liste publiée en permanence, afin qu’il
puisse être référencé par tous les moteurs de recherche
et que vos exploits soient connus ….

L’équipe
de l’ARDHD a tenu à s’associer à la fête et félicite
le nouveau Chevalier.