19/03/07 (B387-A) DJIBOUTI (ADI) – 18 Mars 2007- Condamnation de Jean-Paul Noël ABDI.

La
Chambre correctionnelle du tribunal de première instance statuant en
matière de flagrants délits a condamné le président
de la Ligue Djiboutienne des Droits Humains (LDDH), M.Jean Paul Abdi Noël,
“à six mois d’emprisonnement ferme et une amende de 100
000 Francs Djibouti, soit 480 euros”, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Reconnu
coupable de “diffamation et diffusion de fausses nouvelles”, M.Jean
Paul Abdi Noël “dispose d’un délai de dix jours pour
interjeter appel de la décision rendue par cette instance”.

Selon la même
source, M.Jean Paul Abdi Noël qui “manie avec outrance la provocation”,
avait accusé de viol un membre de la garde présidentielle “sans
la moindre vérification de ses sources d’information ni consultation
des personnes mises en cause”.

“Le communiqué
de démenti publié dans les colonnes du journal La Nation (NDLR
: édition du lundi 12 mars 2007) par le père de la fille prétendue
violée en est l’illustration parfaite”, a déclaré
mardi dernier le Ministère de la justice.

Dans ce communiqué,
l’Okal général de la région de Day, M. Abdallah
Dabalé Mohamed, et le père de la fille concernée, M.
Abdallah Ali Mohamed, ont notamment réagi aux interprétations
des faits, relatés par le président de la Ligue djiboutienne
des droits humains (LDDH), M. Jean-Paul Noël Abdi.

D’après
le responsable coutumier et le père de la fille, “les faits se
résument en vérité à une dispute entre, d’une
part, un élément de la Garde Républicaine accompagné
d’un enseignant et d’autre part, une jeune fille”, native
de cette région située au Nord de Djibouti.

“Cette affaire
a aussitôt été portée devant les autorités
coutumières de la région, lesquelles ont, indique le communiqué,
saisi le chef d’état-major de la Garde Républicaine, le
colonel Mohamed Djama, afin de procéder au règlement à
l’amiable de l’affaire conformément aux lois coutumières
en vigueur”.

Le père de
la fille en question et l’Okal général de la région
de Day, M. Abdallah Dabalé Mohamed, ont enfin remercié, dans
ce même document, le député de cette région, M.
Mohamed Dileita Mohamed, qui a “joué un rôle prépondérant
dans la résolution de cette affaire”.