29/03/07 (B388-B) AFP – Des hélicoptères éthiopiens tirent au missile sur Mogadiscio (Info lectrice)

MOGADISCIO
(AFP) – Deux hélicoptères d’assaut éthiopiens ont tiré
jeudi des missiles sur le sud de Mogadiscio, où l’armée éthiopienne
a lancé jeudi matin une offensive terrestre contre les insurgés
qui a fait au moins 10 morts.

Deux missiles sont tombés dans les alentours de l’ancien ministère
de la Défense, qui abrite le quartier général de l’armée
éthiopienne. Cette zone est le théâtre d’attaques régulières
de la part d’insurgés depuis plusieurs semaines.

Jeudi matin, l’armée éthiopienne, alliée au gouvernement
somalien, avait lancé une offensive terrestre dans le sud de la capitale
somalienne, faisant au moins 10 morts, selon des habitants et le journaliste
de l’AFP.

Des nuages de fumée noire étaient visibles jeudi dans plusieurs
parties de Mogadiscio, secouée depuis trois mois par des attaques quasi
quotidiennes menées par des insurgés.

C’est la première fois que des hélicoptères de l’armée
éthiopienne tirent dans Mogadiscio depuis la chute, il y a trois mois,
des tribunaux islamiques, défaits par les forces éthiopiennes
et somaliennes.

“Ce matin, les Ethiopiens ont lancé une opération dans
la partie sud de la ville”, que l’armée éthiopienne ne
contrôle pas, à la différence du nord de Mogadiscio, a
déclaré à l’AFP un officier de la force africaine de
paix en Somalie (Amisom), sous couvert d’anonymat.

“Notre principale préoccupation est les victimes civiles”,
a-t-il ajouté.

Cette offensive de l’armée éthiopienne intervient après
plusieurs jours de discussions entre le gouvernement somalien et les différents
chefs traditionnels et chefs de guerre de Mogadiscio en vue de stabiliser
la situation sécuritaire dans la capitale. Seuls les islamistes n’y
participaient pas.

Selon des experts, les insurgés qui s’attaquent au gouvernement et
aux Ethiopiens depuis des mois forment une coalition hétéroclite
de miliciens islamistes, de chefs de guerre et de chefs traditionnels.

La Somalie, pays pauvre de la Corne de l’Afrique et voisin de l’Ethiopie,
est en guerre civile depuis 1991. Ce conflit, qui a éclaté après
la chute du dictateur Mohamed Siad Barre, a fait au moins 300.000 morts.

En 2006, les tribunaux islamiques avaient réussi à créer
un contre-pouvoir au gouvernement somalien de transition, en prenant le contrôle
d’une grande partie du sud et du centre du pays.

La progression des islamistes en Somalie et les menaces qu’ils proféraient
contre l’Ethiopie avaient précipité l’invasion de l’armée
éthiopienne, qui les a chassés des régions qu’ils contrôlaient.