11/04/07 (B390) Lecteur : les “pauvres employés” de l’Ambassade de Djibouti à Bruxelles. (Nom de l’Ambassadeur rectifié le 12/04)

Il font peur à voir tellement ils sont
terrorisés !!

Le contexte est si grave qu’il nous faut tirer
le sonnette d’alarme pour dénoncer toutes les exactions commises par
le Prince des Noisettes à l’encontre de son personnel

– séquestration du personnel jusque
parfois 23 h dans les bureaux,

– retenues ou non paiement de salaires avec
interdiction absolue de réclamer son dû ! Sinon le Prince peut
vous taper sur la figure. Et il frappe fort, le bougre.

– agressions physiques et morales, car il
a très vitre oublié qu’il devait répondre d’un cas devant
la justice : son chauffeur ! Mais cela ne l’empêche pas de continuer,

– intimidations en tous genres, insultes et
avilissements,

– partager pour tenter de continuer à
régner en montant les employés les uns contre les autres, en
distribuant avec “générosité” (c’est le seul
cas connu de sa générosité !) des mises à pied
avec retenu de salaire et des licenciements abusifs. En profite-t-il en plus
pour se faire de l’argent de poche sur le dos de ceux qu’il prive de leurs
seules ressources ???

– diplomate sans couverture médicale,
sans indem:nité de loyer, diplomates non payés. Bref des diplomates
au rabais à ses yeux !!!

– les difficultés des nouveaux diplomates
sont multiples : pas d’aide pour trouver un logement car les proprietaires
sont allergiques à la réputation de cette ambassade qui, à
force de laisser des dettes, fait partie de la liste noire des fournisseurs
non fiables. Combien de fournisseurs ont été agressés
par le Prince des Noisettes, parce qu’ils réclamaient le reglement
des factures qui leur était dû ….. ?

– Perte totale de son self control du Prince,
dans les réunions : il insulte et il agresse les participants, sans
aucune raison.

A telle enseigne que tout le milieu fermé
de la diplomatie en Belgique est au courant des dérives de Mohamed Moussa Chehem.

Chacun parle de lui, nombreux sont ceux qui
ont vécu un incident aussi dramatique qu’indécent, nombreux
sont ceux qui ont assisté à des scènes de violences.
Chacun s’interroge en se demandant si tous les Djiboutiens sont à son
et se demande si tout les djiboutiens sont telle que lui.

Quelle honte pour nous tous !

Des qu’il apparaît en public nous sommes
pris de nausée. Va-t-il frapper l’un d’entre nous, comme il a si souvent
frappé son ancien chauffeur ?

Et tenez-vous bien ! J’ai gardé le
meilleur pour la fin ! Il est vraissemblable que le compte bancaire de l’Ambassade
soit fermé, car Le Prince du haut de son arrogance à bon marché
a même agressé les gestionnaires de la Banque.

L’équité m’impose quand même
de dire qu’il agit avec une certaine équité, car il ne rate
personne lorsqu’il est en position de force. Bientôt sa réputation
dépassera le cadre de Bruxelles pour s’étendre au pays tout
entier, et aux pays qui l’entourent !

Au Parquet de Bruxelles, c’est pareil. Le nom de l’Ambassade
et de son triste patron y est bien connu …

Au Ministère des Affaires étrangères
aussi !!

Si IOG est incapable de gérer le pays,
incapable de s’entourer, incapable d’empêcher des dérives inacceptables
de ses hommes de main, il est temps de l reconnaître officiellement
et de nous laisser à nous, le soin de choisir nos dirigeants parmi
nous. Au moins, avec nous, tout le monde sera satisfait.

Selon des rumeurs persistantes, il y a de fortes chances pour que la Belgique
exige le départ de ce diplomate embarassant et de son style de guignol.
Comme en 1995 !

Toute la presse belge est sur le coup pour mettre à jour et pour dénoncer
l’esclavagisme moderne qui sévit en ces lieux et qui dépasse
la fiction.

C’est triste pour l’image de notre pays et
nous souhaitons comme meme “bon courage” aux pauvres locataires
de ces lieux maudits qui devront encore patienter, subir et avaler toutes
les couleuvres et les vexations et endurer les coups.

Le mot de la fin

Non assistance en personne en danger. Telle sera la ligne de conduite du prochain
jugement………. Rendez vous à La Haye !!