14/04/07 (B391) MOGADISCIO, 13 avril (XINHUA) — Un comité technique conjoint a été formé entre les autorités du clan somalien Hawiye et des responsables militaires éthiopiens, pour discuter des moyens de débarasser Mogadiscio, capitale somalienne, des soldats et combattants qui s’y affrontent, ont déclaré vendredi des responsables du clan Hawiye.

“Le comité conjoint élaborera
des moyens d’appliquer l’accord de cessez-le-feu définitif signé
entre nous et les Éthiopiens”, a déclaré à
l’Agence Xinhua Abdullahi Sheikh Hassan, influente personnalité politique
du clan Hawiye, à l’issue d’une rencontre entre les deux parties. “Et
le plus important est le retrait des combattants de leurs positions retranchées”,
ajoute-t-il.

Des combats ont opposé les forces pro-gouvernementales et les combattants
fidèles au clan Hawiye ces deux derniers jours, faisant au moins 19
morts et quelque 30 blessés, selon le docteur Hassan Gutale de l’hôpital
Banadir.

Un accord de cessez-le-feu a été signé le 1er avril,
après quatre jours de combats les plus intenses que la ville aie connus
ces 15 dernières années. Des centaines de personnes avaient
été tuées ou blessées, et des milliers de civils
avaient été forcés de quitter leur foyer, dans ces affrontements.

Une flambée de violences a touché la capitale somalienne, le
gouvernement somalien l’attribuant aux islamistes chassés du pouvoir
dans la ville et dans la grande partie du pays qu’ils occupaient par les forces
gouvernementales et éthiopiennes.

Le gouvernement fédéral de transition de Somalie a été
formé en 2004 dans la capitale kenyane de Nairobi, après plus
d’une douzaine de tentatives avortées de rétablir une administration
centrale dans ce pays, livré à l’anarchie depuis le renversement
de l’ex-dictateur Mohamed Siad Barré.