28/04/07 (B393) JEUNE AFRIQUE : Somalie: chassés par la guerre, des centaines d’habitants reviennent à Mogadiscio.

Des
centaines de personnes qui avaient fui Mogadiscio ont commencé samedi
à rentrer chez elles, deux jours après la fin des combats meurtriers
entre l’armée éthiopienne et des insurgés qui ont ravagé
les quartiers nord de la capitale somalienne, ont rapporté des témoins.

Ces habitants ont
pu inspecter leurs maisons, souvent en ruines après neuf jours de combats
et de pilonnage par l’armée éthiopienne.

“J’ai visité
ma maison ce matin et vu des soldats éthiopiens à l’intérieur.
Certains dormaient, d’autres étaient assis sous ma véranda”,
a raconté Muhubo Ali Diriye, une habitante du quartier nord de Towfiq.
“Ils m’ont autorisée à entrer dans les chambres et à
vérifier que tout était là”, a-t-elle ajouté.

Un autre habitant
de Towfiq, Sheikh Hassan Dubad, a affirmé que “les plus violents
pilonnages au mortier” avaient eu lieu dans son “voisinage”.
“Nous ne savons pas à qui demander des indemnités”,
a ajouté le vieil homme dont la maison a été détruite.

“C’est la première
fois que j’ai vu ma maison en neuf jours mais je n’ai pu dire si c’était
la mienne tant elle est endommagée”, a déclaré un
autre habitant, Yusuf Gure Yare.

Pendant que des
déplacés tentaient de regagner leurs maisons, des soldats éthiopiens
patrouillaient dans les rues des quartiers nord de la capitale, contrôlant
les passants, ont rapporté un correspondant de l’AFP et des habitants.

“Les forces
éthiopiennes contrôlent tous les passants mais nous pouvons regagner
nos maisons aujourd’hui pour la première fois et personne ne nous empêche
de le faire”, a expliqué Wiliyo Ali Ga’al, une mère de
famille.

Le 17 avril, l’armée
éthiopienne a lancé une nouvelle offensive à Mogadiscio.
Les combats ont pris fin jeudi, après un intense pilonnage d’artillerie
qui a permis aux soldats d’Addis Abeba de prendre l’essentiel des positions
des insurgés.

Depuis début
février, environ 400.000 personnes ont fui les combats à Mogadiscio,
qui compte un million d’habitants, selon l’ONU.

L’armée éthiopienne
est intervenue en Somalie fin 2006 pour déloger les tribunaux islamiques,
qui avaient appelé à la guerre sainte contre le régime
d’Addis Abeba et rejetaient l’autorité du gouvernement somalien de
transition, mis en place en 2004 pour stabiliser le pays.