02/05/07 (B393) JDD : Elysée: Une “entrave à la justice” pour le SM

Le
Syndicat de la magistrature (SM, classé à gauche) estime que
le refus de la présidence de la République d’ouvrir mercredi
ses portes à deux juges pour une perquisition est une entrave à
la justice.

“C’est très
clairement une entrave à l’action judiciaire pour gagner du temps”,
a dit Helène Franco, secrétaire générale du syndicat.
Selon elle, la présidence s’est appuyée de manière erronée
juridiquement sur l’article 67 de la Constitution, qui définit le statut
judiciaire du chef de l’Etat.

Elle estime que
l’action des magistrates visait à récupérer les preuves
à l’appui de leur enquête avant qu’elles ne soient éventuellement
détruites après le changement de président. “Si
on devait trouver quelque chose (dans l’affaire Borrel à la cellule
Afrique), c’était maintenant et pas après l’élection”,
a-t-elle dit.