30/06/07 (B402) AFP / Somalie / Somaliland . RSF réclame la libération d’un journaliste incarcéré au Somaliland (Info lectrice)

NAIROBI (AFP) – L’organisation Reporters sans frontières (RSF) a exhorté vendredi les autorités du Somaliland, région sécessionniste du nord de la Somalie, à libérer “au plus vite” un journaliste indépendant incarcéré depuis jeudi sur ordre du maire de la capitale de cette région.

Abdirahman Musse Omar, journaliste indépendant du Somaliland, “a été frappé et arrêté alors qu’il s’était rendu auprès du maire de Hargeisa” (Hussein Mohamoud Ji’ir) pour recueillir “sa réaction sur des incidents meurtriers qui se seraient déroulés dans une banlieue de la ville entre la population et la police”, selon un communiqué de RSF reçu vendredi à Nairobi.

“Lorsque le journaliste s’est présenté au siège du gouvernement local, le maire est sorti de son bureau et a demandé ce qu’il était venu chercher (…) le maire a (ensuite) saisi sa caméra et a commencé à le gifler”, indique RSF.

M. Omar a été transféré jeudi au commissariat central de Hargeisa, “capitale” du Somaliland, où il est toujours détenu, selon l’organisation de défense de la presse.

“Absolument rien, sinon l’abus de pouvoir du maire d’Hargeisa, ne justifie le maintien en détention d’Abdirahman Musse Omar. Celui-ci doit être remis en liberté au plus vite”, réclame RSF.

“Ce n’est pas le journaliste qui devrait être sanctionné, mais le maire, car à notre connaissance, la loi du Somaliland ne tolère pas ce type d’excès”, a déclaré l’organisation, qui ignore quelles charges ont été retenues contre le journaliste.

Selon un journaliste du Somaliland interrogé par RSF, M. Omar devrait comparaître devant un tribunal le 30 juin.

La République autoproclamée du Somaliland a fait sécession de la Somalie en mai 1991, cinq mois après la chute de Mohamed Siad Barre, l’homme fort de Mogadiscio, et recherche depuis une reconnaissance internationale.