23/07/07 (B405) XINHUA / Reprise de la conférence de paix en Somalie: les USA appellent au dialogue constructif

NAIROBI, 20 juillet (XINHUA) — Les Etats-Unis ont salué vendredi le début de la conférence dite de “réconciliation nationale” en Somalie, et ont appelé les parties à participer de manière constructive à l’organisation de leur avenir démocratique pour des décennies.

D’après un communiqué publié par l’Ambassade des Etats-Unis à Nairobi, Washington se dit encouragé par la promesse du gouvernement de transition somalien d’appliquer les décisions prises lors de la conférence.

La conférence de réconciliation nationale a pour objectif d’être une autre étape vers la création d’un gouvernement central viable dans un pays qui n’a pas connu de gouvernement depuis 1991.

Les Etats-Unis ont appelé les autorités à garantir une participation maximale au processus et ont salué la détermination du Comité sur la Gouvernance et la réconciliation nationale ainsi que celle des délégués somaliens qui poursuivent leur mission malgré les nombreux obstacles.

“Nous appelons toutes les parties somaliennes participant à cette conférence de le faire de manière constructive et d’utiliser cette opportunité pour dresser une feuille de route pour la suite du processus de transition menant à des élections en 2009,” peut-on lire dans ce communiqué.

“Les Etats-Unis appellent le Comité sur la Gouvernance et la réconciliation nationale et le gouvernement fédéral de transition à créer un environnement qui permette à toutes les parties impliquées de prendre part à la conférence et à contribuer à une solution politique durable en Somalie,” indique le communiqué.

Ce communiqué est publié au moment où la conférence de réconciliation nationale, souvent reportée, réouvre jeudi prochain dans la capitale Mogadiscio, dans un climat sous haute-tension. En effet, des mortiers ont explosé dans la capitale, sans néanmoins faire de vcitimes parmi les 1000 délégués.

Les leaders et partisans du mouvement islamique exilé organisent leur propre conférence de réconciliation dans la capitale érythréenne de Asmara.