28/02/00 (LIB 001) IDHBB Institut des Droits de l’Homme du Barreau de Bordeaux

28/02 Le lauréat
du Prix Ludovic-Trarieux 2000
sera désigné le 2 mars 2000

Le Prix International
des Droits de l’Homme Ludovic-Trarieux ” a été créé
le 27 février 1984, en mémoire de Ludovic Trarieux, avocat
qui, en 1898, en plein cœur de l’affaire Dreyfus, en France, fonda
la ” Ligue française pour la défense des Droits de l’Homme
et du Citoyen “, qui est à l’origine de toutes les ligues créées
depuis dans le monde.Décerné tous les deux ans il ne peut
être ttribué qu’à un avocat sans distinction de nationalité
ou de barreau.

Le lauréat
est ainsi un avocat qui a, au cours des deux années qui précèdent
le vote du Jury, “illustré par son œuvre, son activité
ou ses souffrances, la défense du respect des droits de l’Homme,
des droits de la défense, la suprématie du droit, la lutte
contre les racismes et l’intolérance sous toutes leurs formes”,
après consultation des grandes associations humanitaires.

Depuis 1992,
le Prix est attribué conjointement par l’INSTITUT DES DROITS DE L’HOMME
DU BARREAU DE BORDEAUX et l’UNION DES AVOCATS EUROPEENS,

Le premier
Prix LUDOVIC TRARIEUX a été attribué le 29 mars 1985
à Nelson MANDELA, alors alors qu’il était emprisonné
depuis vingt trois ans en Afrique du Sud et remis officiellement à
sa fille, Zenani Mandela Dlamini, le 27 avril 1985.

C’était
à l’époque un des cinq premiers Prix dans le monde à
lui être décernbé décernés (après
le “Jawaharlal Nehru Award for International Understanding”, à
New Delhi, en 1980, le “Dr Bruno Kreisky Prize for merit in the field
of human rights”, à Vienne en 1981, le premier “Simon Bolivar
International Prize” par l’UNESCO à Caracas, en 1983 et le “Playa
Giron Award”, (décerné par Fidel Castro à Cuba,
en 1984). Mais il s’agissait là du premier Prix jamais décerné
par des avocats . Et, le premier par la France.Le 11 février 1990,
Nelson MANDELA était libéré. A partir de cette date,
il a
été décidé d’attribuer à nouveau le Prix
tous les deux ans conjointement avec l’UNION DES AVOCATS EUROPEENS (Commission
“Droits de l’Homme”).

A cette occasion
plus de 40 organisations non-gouvernementales, barreaux ou associations
à but humanitaire sont consultés à travers le monde
pour désigner le (ou les) candidat(s) qui leur parait (ou paraissent)
répondre aux critères spécifiques d’attribution du
Prix. L’attribution du Prix a été
rendue possible grâce au concours du Barreau de Bordeaux, de l’Union
des Avocats Européens, du Conseil Général de la Gironde
et de l’Ecole Nationale de la Magistrature.C’est ainsi qu’ont été
successivement lauréats :


1985 : Nelson MANDELA (Afrique du SUD)
1992 : Augusto ZÚÑIGA-PAZ (Pérou)
1994 : Jadranka CIGELJ (Bosnie-Herzégovine)
1996 : Prix attribué conjointement à Najib HOSNI (Tunisie)et
Dalila MEZIANE (Algérie).
1998 : ZHOU Guoqiang (Chine)

Après
Nelson MANDELA, en 1985, Najib HOSNI a été le second lauréat
à se voir attribuer le Prix alors qu’il est en détention.
Sa Candidature était présentée par l’Union Internationale
des Avocats (Commission Défense de la Défense), la Fédération
Internationale de l’Action des Chrétiens pour
l’Abolition de la Torture (FIACAT), le Centre d’Information et de Documentation
sur la Torture-Tunisie (C.I.D.T.-TUNISIE), le “Lawyers Committee for
Human Rights” (LCHR – New-York), Amnesty International, l’American
Bar Association (ABA) – l’Institut des Droits de l’Homme du
Barreau de Paris, Human Rights Watch (Washington).


Madame Dalila MEZIANE était, quant à elle, la deuxième
femme, après Madame Jadranka CIGELJ, en 1994, a recevoir le Prix.
Sa candidature était présentée par European Légal
Network on Asylum (ELENA).

Trois mois
après la remise de son prix, à Bordeaux, entre les mains de
son représentant, le Dr Hélène JAFFE, Président
de AVRE, Najib HOSNI a été libéré par grâce
présidentielle spéciale du présidant BEN ALI, le 14
décembre 1996.

Le V ème
Prix a été attribué, le 25 Mai 1998, à l’avocat
chinois ZHOU Guoqiang. Malgré de longues démarches, l’IDHBB
n’a pu obtenir pour ZHOU Guoqiang la garantie qu’il pourrait retourner à
Pékin s’il venait en France. C’est la raison pour laquelle ZHOU a
du renoncer à quitter le territoire chinois et a demandé à
M. LIU Qing, dirigeant d’HUMAN RIGHTS in CHINA qui vit en exil à
New York depuis 1991, où WEI Jingsheng l’a rejoint, de se rendre
à Bordeaux pour recevoir le Prix en ses lieu et place.
C’est Robert BADINTER, ancien garde des Sceaux et ancien président
du Conseil Constitutionnel de France, qui lui a remis le ” Vème
Prix International des Droits de l’Homme Ludovic Trarieux “, le 2 octobre
1998, dans le grand amphithéâtre de l’Ecole Nationale de la
Magistrature à BORDEAUX.

Afin d’aider
le jury dans son choix, l’IDHBB a demandé, comme les années
précèdentes, à toutes les institutions, associations
de défense des droits de l’homme de lui faire connaître la
situation des avocats susceptibles de correspondre aux critères cités
d’attribution du Prix.

L’IDHBB tient
à remercier toutes les organisations des droits de l’homme qui ont
répondu à son appel et lui ont adressé des dossiers
de candidatures pour le Prix 2000 et particulièrement:

– Amnesty International
– Association pour le Respect des Droits de l’Homme à Djibouti (ARDHD)
– Association Française des Amis des Démocrates de Djibouti
(AFADD)
– Avocats sans Frontières (ASF)
– Canadian Journalists for Free Expression (CJFE)
– (CIDT-Tunisie)
– European Legal Network on Asylum (ELENA)
– Féderation Internationale des Droits de l’Homme (FIDH)
– International PEN – Writers in Prison
– CommitteeThe International Freedom of Expression
– eXchange (IFEX)
– International Movement for a Just World (JUST)
– Lawyers Committee for Human Rights (LCHR)
– Persatuan Kebangsaan Hak Asasi Manusia (HAKAM)
– Ligue Mauritanienne des Droits de l’Homme
– Liga Mexicana por la Defensa de los Derechos Humanos
– Union Interafricaine des Droits de l’Homme (UIDH)
– UAE-Human Rights

Au 1er Fevrier
2000, (clôture : 30 janvier 2000) l’I.D.H.B.B. a enregistré

les candidatures suivantes :

AFRIQUE
Aref Mohamed Aref – Djibouti
Bénéwendé Sankara – Burkina Faso
Diallo Yacoub – Mauritanie

AMERIQUE
Fabilola Letellier – Chili
Digna Ochoa – Mexique
Israel Ochoa Lara – Mexique
Alirio Uribe – Colombie


ASIE
Asma Jahangir – Pakistan
Hina Jilani ” “
Kim Kit Siang – Malaisie

EUROPE
Rosemary Nelson (+) – Irlande du Nord
Vera Stremkovskaya – Belarus
Bajram Kelmendi(+) – Kosovo
Teki Bokshi – Kosovo
Michel Laurain – France

AFRIQUE DU
NORD/MOYEN ORIENT
Esber Yagmurdereli – Turquie
Sevil Dalkiliç – Turquie
Radhia Nasraoui – Tunisie


Il doit être précisé, que le prix n’est considéré
comme définitivement attribué que si le récipiendaire
ou un membre de sa famille l’accepte et vient le recevoir lors d’une cérémonie
de remise qui se tient à BORDEAUX, et aura lieu dans le courant du
deuxième trimestre 2000.


Le 6ème INTERNATIONAL DES DROITS DE L’HOMME “LUDOVIC TRARIEUX”
2000 sera attribué à l’un des dix sept candidats le 2 mars
2000.

Composition
du Jury :
Monsieur Bertrand FAVREAU, Président IDHBB ( Bordeaux)
Monsieur Enrico Adriano RAFFAELLI, Président de l’UAE ( Milano)
Monsieur Thierry WICKERS, Bâtonnier de l’Ordre (Bordeaux)
Madame Brigitte AZEMA-PEYRET, (IDHBB, (Bordeaux)
Monsieur Raymond BLET (IDHBB) ( Bordeaux)
Monsieur Claude BONTINCK, ancien Président de l’UAE (Bruxelles)
Madame Valérie BRAILLON (secrétaire générale
IDHBB ( Bordeaux)
Monsieur Georges TONNET, ancien Bâtonnier, (Bordeaux)
Monsieur Philippe FROIN, Trésorier IDHBB ( Bordeaux)
Monsieur Christian ROTH, ancien président de l’UAE (Paris)
Monsieur Jean-Pierre SPITZER, Directeur scientifique de l’UAE (Paris)
Madame Hélène SZUBERLA, vice-président IDHBB (Bordeaux)


Le nom du ou des lauréat(s) sera annoncé sur le site de l’IDHBB
www.idhbb.org
à partir du 3 mars 2000.
Pour tous renseignements complémentaires : Tel OO 33 (O) 1 56 81
73 75