14/08/07 (B408) REUTERS : L’UA demande à l’Onu de renforcer son soutien en Somalie

NATIONS UNIES (Reuters) – L’Union africaine (UA) a appelé lundi l’Onu à envoyer en Somalie un soutien à sa force de maintien de la paix, comme ce fut le cas initialement dans la région soudanaise du Darfour.

Cette requête a été présentée à l’occasion d’une réunion du Conseil de sécurité sur la Somalie. Au Darfour, deux missions de sécurité de l’Onu ont précédé la “force hybride” qui doit prochainement être déployée.

La première, qualifiée de “légère”, avait envoyé 135 soldats et policiers de l’Onu. La seconde, “lourde”, en prévoyait 3.600.

L’UA voudrait voir un de ces deux plans appliqués à la Somalie, où le gouvernement provisoire souhaite que l’Onu remplace la mission de l’UA.

La mission de l’UA, qui est censée compter 8.000 hommes, est composée jusqu’ici d’un contingent ougandais, fort de 1.600 soldats.

L’Ambassadeur de la République du Congo, Pascal Gayama, qui assure actuellement la présidence du Conseil de sécurité, a déclaré que les responsables de l’Onu et de l’UA devraient étudier l’envoi d’une aide logistique et financière à la mission de l’UA en Somalie, afin de permettre à d’autres contingents africains de rejoindre les Ougandais.

“Nous avons le sentiment qu’une assistance, lourde ou légère, de la part des Nations unies serait vraiment la bienvenue”, a déclaré Gayama.

Le président de l’UA, Alpha Oumar Konaré, a écrit au secrétaire général de l’Onu Ban Ki-moon à ce sujet, a précisé Gayama, qui a écarté l’argument selon lequel la paix devrait être un préalable à l’envoi de casques bleus.

“Pourquoi faudrait-il qu’il y ait d’abord la paix ? Le Conseil de sécurité doit agir lorsqu’il n’y a pas de paix”, a-t-il estimé.