26/08/07 (B410) ATLAS VISTA (Maroc) avec AFP – Somalie: Mogadiscio frappée par plusieurs attaques, deux écoliers tués (Info lecteur)

MOGADISCIO (AFP) – La capitale somalienne a été frappée par plusieurs attaques dimanche qui ont causé la mort de deux écoliers et fait plusieurs blessés, notamment parmi les forces de sécurité somaliennes, ont rapporté la police et des témoins.

Deux écoliers somaliens ont été tués à Mogadiscio dimanche dans l’explosion d’une bombe, ont rapporté des témoins.

Les enfants se rendaient à l’école dans le quartier Gupta, dans le nord de la capitale, lorsque l’engin a explosé, les tuant sur le coup. Un vieil homme a, par ailleurs, été blessé.

“Les deux enfants ont été mis en pièces et un vieil homme qui passait dans les parages a été gravement blessé”, a déclaré Hirabe Mohamed, un témoin de la scène.

La cible initiale de cette attaque n’était pas connue dans l’immédiat.

Deux policiers somaliens ont également été blessés dimanche lorsque des insurgés ont lancé au moins quatre grenades contre une équipe de forces de sécurité éthiopiennes et somaliennes qui recherchaient des armes dans le quartier de Suqaholaha (nord).

“Les policiers menaient une importante opération quand les grenades ont explosé, blessant deux d’entre eux”, a indiqué à l’AFP le porte-parole national de la police, Abduwahid Mohamed.

Par ailleurs, trois civils – dont une femme et son enfant – ont été blessés dans le quartier de Holwadag (sud de Mogadiscio) par l’explosion d’une grenade lancée contre une patrouille de la police, a rapporté à l’AFP un résident, Nur Ali.

Ces attaques se sont produites au lendemain d’une attaque à la grenade contre l’hôtel abritant les délégués de la conférence de réconciliation somalienne, boycottée par l’insurrection islamiste et qui ambitionne de ramener la paix dans un pays dévasté par 16 ans de guerre civile.

Samedi, le numéro 2 des tribunaux islamiques somaliens, Cheikh Sharif Cheikh Ahmed, a une nouvelle fois appelé à “expulser” les soldats éthiopiens de Somalie.

L’armée éthiopienne en Somalie est intervenue officiellement en décembre 2006 pour soutenir le fragile gouvernement somalien.

Les tribunaux islamiques ont été chassés du pouvoir il y a huit mois par l’armée éthiopienne alliée aux forces somaliennes.

Depuis, Mogadiscio est le théâtre d’attaques quasi quotidiennes qui ont fait des centaines de morts. Les forces éthiopiennes et somaliennes sont les plus visées, mais les civils sont les principales victimes de ces violences.