05/09/07 (B411) AFP / RSF : Somalie: RSF presse le gouvernement somalien de protéger les journalistes.

L’association Reporters sans frontières (RSF) a pressé mardi le gouvernement somalien de protéger les journalistes, suite à des menaces de mort contre le dirigeant d’une organisation de presse à Mogadiscio.

Des hommes en armes ont menacé lundi de tuer Ali Moallin Isak, un dirigeant de l’Union nationale des journalistes somaliens (NUSOJ), partenaire de RSF, “s’il ne cesse pas ses activités”, a annoncé l’organisation basée à Paris, dans un communiqué.

“L’insécurité chronique qui règne à Mogadiscio fait des journalistes des cibles faciles. Dans ce contexte, la NUSOJ a continué à travailler pour la défense de ses confrères, malgré la vague d’assassinats qui a déjà coûté la vie à sept journalistes depuis le 1er janvier”, ajoute le communiqué.

“Le gouvernement doit prendre des mesures de protection urgentes”, continue le communiqué.

RSF a en outre demandé au gouvernement kényan de laisser entrer sur son territoire une dizaine de journalistes qui ont fui l’insécurité de Mogadiscio.

Ils sont actuellement bloqués à la frontière car le Kenya restreint la délivrance de visa aux ressortissants somaliens, selon la NUSOJ.

En août, des hommes armés ont tué trois journalistes – dont deux à Mogadiscio – portant à sept le nombre de reporters tués cette année dans le pays.

Depuis que les soldats éthiopiens et somaliens ont délogé en janvier les milices islamistes qui occupaient une importante partie du pays, la guérilla mène des attaques quasi quotidiennes qui ont fait des centaines de morts, essentiellement des civils.