15/09/07 (B413) AP : Au moins 56 clandestins ont péri en tentant de traverser le Golfe d’Aden, selon le HCR (Info lectrice)

Au
moins 56 Africains sont morts ces derniers jours en tentant de traverser
le Golfe d’Aden pour atteindre le Yémen, a annoncé vendredi
le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) des Nations unies.

Selon Ron Redmond, un porte-parole du HCR, des centaines de Somaliens,
d’Ethiopiens et de Soudanais se sont entassés dans des bateaux depuis
début septembre pour tenter de fuir la péninsule arabique.
La plupart ont été capturés par des contrebandiers.

Ceux qui ont réussi à débarquer ont dit aux agents
du HCR que leurs compagnons d’infortune avaient péri en conséquence
des brutalités des contrebandiers, par noyade ou tout simplement à cause
du surpeuplement des bateaux, souvent en piteux état, qui font la
traversée entre la Somalie et le Yémen, a déclaré Redmond.


“Beaucoup d’entre eux ont été brutalisés
et certains auraient été aspergés d’acide par les
contrebandiers”
,
a-t-il dit aux journalistes présents dans les locaux du siège
du HCR à Genève. “Les cadavres de ceux qui n’ont pas survécu
au calvaire de six jours auraient été jetés par-dessus
bord.”

Vingt-quatre personnes sont mortes lors d’un seul voyage, a-t-il ajouté.

Redmond a précisé que 925 personnes, la plupart en provenance
d’Ethiopie ou de Somalie, sont arrivées vivantes au Yémen à bord
d’au moins 12 bateaux depuis le 3 septembre. Les passagers ont expliqué avoir
payé entre 70 dollars et 150 dollars pour la traversée.

Les contrebandiers forcent souvent les clandestins à débarquer
au large pour éviter de se faire prendre par les patrouilles des
garde-côtes yéménites.

Mais même après l’arrivée, le danger guette. “Après
avoir touché terre, ils ont été la cible de tirs des
forces armées”, a expliqué Redmond, ajoutant que le HCR négocie
avec les autorités yéménites à ce sujet après
avoir eu vent de trois ou quatre épisodes similaires.

Les soldats yéménites affirment pour leur part que leurs
tirs visaient les contrebandiers et non pas les passagers.

Au moins 282 personnes ont perdu la vie et 159 sont portées disparues
depuis le début de l’année dans ces périlleuses traversées
du Golfe d’Aden.