05/10/07 (B415) AFP : ADDIS ABEBA (AFP) – Ethiopie : Angela Merkel demande “plus d’ouverture” politique

La chancelière allemande Angela Merkel a réclamé jeudi à Addis Abeba "plus d’ouverture" politique en Ethiopie et la protection des droits de l’opposition, au cours d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre éthiopien Meles Zenawi.

"Nous sommes en faveur de plus d’ouverture du pays, du système politique", a déclaré Mme Merkel, qui a également insisté sur la nécessité de protéger les droits fondamentaux comme "la liberté de la presse".

"Nous avons intérêt à voir cette société (éthiopienne) s’ouvrir davantage et les droits de l’opposition protégés. Le respect des droits de l’Homme fait partie des facteurs qui favorisent le développement", a-t-elle ajouté.

La chancelière allemande, qui effectue cette semaine sa première tournée en Afrique sub-saharienne, avait annoncé qu’elle souhaitait mettre l’accent en Ethiopie, en Afrique du Sud et au Liberia, sur une coopération politique fondée sur les droits de l’Homme et la bonne gouvernance.

En Ethiopie, une vague de violences avait suivi les élections législatives de 2005 faisant près de 200 morts, selon une commission d’enquête du Parlement éthiopien.

Des dizaines d’opposants avaient été arrêtés.

Les principaux dirigeants de l’opposition éthiopienne, emprisonnés et condamnés à de lourdes peines de prison, ont finalement été graciés en juillet par les autorités et libérés.

Les législatives de 2005 ont été remportées officiellement par la coalition au pouvoir dominée par le parti de M. Meles, mais entachées de nombreuses fraudes selon l’opposition