23/10/07 (B418-B) LE MONDE : Somalie: l’Unesco condamne “l’escalade de violence” contre les journalistes

Le directeur général de l’Unesco, Koïchiro Matsuura a condamné lundi “l’escalade de violence” visant les journalistes en Somalie, dont l’assassinat vendredi à son domicile du dirigeant du groupe de presse Shabelle, Bashir Nur Gedi.”Je suis profondément inquiet face à l’escalade de la violence visant en Somalie les journalistes et les collaborateurs des médias, des gens qui ont le courage d’accomplir leur devoir professionnel dans un environnement aussi dangereux”, a déclaré le dirigeant de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture, dans un communiqué.

Vendredi, des hommes en armes non identifiés ont tué par balles, chez lui, le patron de Radio Shabelle, la deuxième station la plus importante du pays.Bashir Nur Gedi est le huitième journaliste à être tué cette année en Somalie, pays ravagé par une guerre civile depuis 1991.”Les meurtriers qui cherchent à museler les médias portent atteinte au droit inaliénable des personnes à penser et à décider de ce qui est juste et bon pour elles”, a ajouté M. Matsuura.

L’Unesco est la seule agence des Nations unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse.La Somalie est le second pays le plus dangereux après l’Irak pour les journalistes en 2007, selon le Comité de Protection des Journalistes basé à New-York.